La production céréalière mondiale ne suffira pas à répondre aux besoins de consommation

12/10/2021

776,7 millions de tonnes de blé seront récoltées en 2021, selon la FAO
La production céréalière mondiale devrait atteindre cette année un niveau record de 2.800 millions de tonnes (riz usiné compris), indique un nouveau rapport de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Selon les dernières estimations de l’agence onusienne, rendues publiques récemment, la production de céréales devrait bondir de 1,1% par rapport au résultat enregistré en 2020. Mais en dépit du niveau record annoncé, la production céréalière devrait rester en deçà de la consommation mondiale.

Elle ne devrait ainsi pas suffire pour répondre aux besoins de consommation prévus pour la campagne de commercialisation 2021-2022, a prévenu l’organisation internationale dans son rapport.

«A ce niveau, la production serait toujours inférieure aux besoins de consommation prévus pour 2021‑2022, ce qui entraînerait une diminution des stocks mondiaux », a fait savoir la FAO.

Quoi qu’il en soit, et comme l’a expliqué l’organisation, «l’amélioration des perspectives concernant les cultures de blé et de céréales secondaires a fait progresser de 12,1 millions de tonnes (0,4%) les prévisions globales concernant la production mondiale de céréales depuis le précédent rapport qui date de septembre ».

Ainsi que l’a relevé la FAO dans son rapport, la plus grande partie de cette hausse est imputable à de meilleures perspectives pour le blé dont la production devrait s’établir à « 776,7 millions de tonnes, soit 7,2 millions de tonnes de plus que le chiffre indiqué en septembre et un niveau identique à celui de la production de 2020 ».

Les conditions météorologiques et la diminution des superficies plantées au Canada et en Fédération de Russie ne devraient pas avoir un impact fort sur les perspectives de production du blé, la FAO estimant que « la hausse des rendements prévue en Europe de l’Est et en Australie devrait compenser la baisse de la production à laquelle on s’attend ».

Selon les nouvelles prévisions de l’organisation figurant dans le Bulletin sur l’offre et la demande de céréales, la production mondiale de céréales secondaires devrait atteindre 1.504 millions de tonnes.

En ce qui concerne le sorgho, « la production mondiale devrait ainsi atteindre 65,2 millions de tonnes en 2021, soit 7,6% de plus que l’année dernière», a indiqué la FAO précisant que cette révision mensuelle est principalement liée à la hausse des estimations concernant les superficies de sorgho cultivées aux Etats-Unis d’Amérique».

En raison de l’amélioration des perspectives de rendement en Australie, «les prévisions concernant la production mondiale d’orge ont été augmentées de 1,9 million de tonnes et atteignent à présent 149,3 millions de tonnes, principalement ».

Mais elle reste toutefois toujours inférieure de 6,7% au niveau de 2020. S’agissant de la production du riz, la FAO s’attend à une production mondiale de 50 millions de tonnes.

Il s’agit d’un nouveau record attribué principalement au « regain d’optimisme en ce qui concerne les principales cultures en Inde ». Ce, malgré le fait que « les incidences limitées de la sécheresse et des inondations aient tiré vers le haut les perspectives pour la Chine (continentale) et la Thaïlande ».

Quant aux prévisions concernant la production mondiale de maïs, qui restent globalement les mêmes, l’agence onusienne table sur 1.192 millions de tonnes, soit 3% de plus que l’année dernière.

Précisons que « la révision à la hausse apportée aux prévisions de production aux Etats-Unis d’Amérique, qui s’explique par des rendements meilleurs que prévus dans les Etats de l’est du pays, a été contrebalancée par la baisse des prévisions pour l’Union européenne (UE), où un temps sec dans les pays de l’Est a fait fléchir les perspectives de rendement», a souligné la FAO. 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :






LIBÉRATION
Adresse: 33, Rue Amir Abdelkader.
Casablanca 05-Maroc.
Tél.: 0522 61 94 00/04. Fax: 0522 62 09 72