Libération

Coupe du Trône : Le HUSA et le TAS pour l’ultime acte

18/11/2019 C.C

On pourrait croire que la programmation, ce lundi, de la finale de la Coupe du Trône, édition 2018-2019, au moment même où toutes les attentions seront tournées vers le déplacement de l’équipe nationale au Burundi, risque de ne pas attirer des foules. Mais ça, c’est sans compter à la fois sur la valeur symbolique et émotionnelle de ce 18 novembre, jour de la fête de l’Indépendance, mais aussi sur tout ce qui fait le charme du football, l’indécision du résultat d’une rencontre qui opposera un éternel second à un Petit Poucet.
De tous les sports collectifs, il n’y a quasiment que dans le monde du ballon rond où le géant peut être renversé par moins fort et plus petit que lui. Le sacre de Majd el Madina dans les années 2000 en est le parfait exemple. Ainsi, il ne faut surtout pas croire que la défaite du TAS est courue d’avance et faire du Hassania d’Agadir un vainqueur avant l’heure. Tout d’abord, car ce dernier traîne une réputation de perdant dans cette compétition, après avoir goûté à l’amertume de la défaite par deux fois en finale de la Coupe du Trône, en 1963 contre le KACM et 2006 face à l’OCK. Les joueurs du technicien argentin Gamondi et l’ensemble du club auront du mal à se relever d’une troisième défaite après avoir éliminé Berrechid, Salé, l’IRT et enfin le MAT.
Pour sa part, le TAS, pensionnaire de D2, à l’instar du malheureux finaliste de la dernière édition, le Wydad de Fès, n’a rien à perdre. Toute la pression sera sur les épaules des joueurs du HUSA, quand bien même les Casablancais ont créé l’exploit d’arriver en finale, même s’ils n’ont battu qu’une seule prestigieuse équipe, le DHJ, éliminant auparavant des formations au niveau égal (Khémisset, Zemamra, KACM et Dchira).
En tout cas, on peut être sûr de deux choses. Cette rencontre qui sera arbitrée par Adil Zourak, assisté par la VAR, sacrera un tout nouveau vainqueur de la Coupe du Trône dans un schéma qui ressemble comme deux gouttes d’eau à la finale de l’an passé. Et puis, il faut aussi souligner le caractère indécis du résultat de la rencontre. Car comme on l’a dit, il n’y a que dans le football que le petit peut renverser le grand.

 

Divers
GP de S.M le Roi Mohammed VI du pur-sang anglais

Le cheval Can vocifer, monté par Rachid Amenai, a remporté, samedi à l'hippodrome d'Anfa de Casablanca, le Grand Prix de S.M le Roi Mohammed VI du pur-sang anglais, organisé dans le cadre de la cinquième édition du meeting international du Maroc.
Le cheval vainqueur, propriété de Fal Stud, a parcouru en 2:34.37 les 2.400 mètres de cette épreuve, devançant de 10 longueurs le cheval Flute enchantee, monté par Lambarki Idrissi Houda et propriété de Haras Royal Sablons.
La troisième position de cette course, dédiée aux chevaux pur-sang anglais nés et élevés au Maroc et âgés de 3 ans et plus, est revenue à City of faran, monté par Omar Lakjal et propriété de Azzouz Laaouaj.
Cette manifestation sportive connaît la participation de plus de 100 chevaux représentant le Maroc, la France, l’Espagne, la Pologne, les Emirats Arabes Unis, le Qatar et le Sultanat d’Oman.

Hooliganisme à Salé
Décès d’un supporteur


La brigade anti-gang relevant du service provincial de la police judiciaire de Salé a arrêté, samedi matin, dix personnes, dont six mineurs, pour leur implication présumée dans des actes de violence.
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué, dans un communiqué, que les suspects relevant d'une fraction de supporters de l'Association sportive de Salé avaient échangé des jets de pierre, vendredi soir au quartier Rahma de Salé, avec d'autres supporters de l'AS FAR, causant la mort d'une personne.
La dépouille du défunt a été déposée à la morgue de l’hôpital provincial afin de déterminer les causes du décès, alors que les recherches et investigations effectuées ont mené à l'identification des auteurs et complices de ces actes de violence et à l'arrestation de dix d'entre eux, précise le communiqué. Une enquête a été ouverte sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire et déterminer les actes criminels reprochés à chacun des mis en cause, a conclu la DGSN.

 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :