Libération

Vos rétines sont en danger

Des chercheurs américains ont découvert que la lumière bleue des écrans pousse la rétine à s’autodétruire

13/09/2018 Chady Chaabi

C’est une réalité. Le monde est fait de dualité. Et les écrans sont eux aussi concernés par cette vérité. S’ils sont omniprésents dans notre quotidien pour notre plus grand bien et confort, le revers de la médaille est pour le moins inquiétant. En cause, la lumière bleue qui en émane. Présente aussi bien dans les écrans de téléphone, tablette ou autre ordinateur, elle aurait des effets néfastes sur la rétine. Thèse confirmée par des scientifiques américains qui ont noté que lorsque cette lumière bleue est émise sur une molécule particulière de l’œil, elle provoquerait des réactions en chaîne dont la finalité conduirait à la création de particules toxiques pour les cellules photoréceptrices.
Dans un communiqué paru dans le journal «Nature» qui a relayé l’information, Ajith Karunarathne, chercheur principal de l’étude abonde dans ce sens :«Ce n'est un secret pour personne : la lumière bleue atteint notre vision en endommageant la rétine à l'intérieur de l'œil». Néanmoins il est aussi dit que si peu de gens ignorent les dangers inhérents aux écrans, beaucoup n’en sont pas inquiets, car personne n’en connaissait le mécanisme. C’est sur ce point que se sont penchés les chercheurs de l'université de Toledo, aux Etats-Unis. Résultat : ils ont enfin saisi la raison pour laquelle les écrans sont néfastes pour notre vision, à  savoir pousser la rétine à s’autodétruire. Un risque qui s’amplifie lors d’une exposition prolongée à la lumière bleue reflétée par les écrans de nos objets connectés.  
En se posant la question ‘’comment fonctionne la vision ?’’, les auteurs de l’étude ont établi que la lumière bleue était à l’origine d’une série de réactions chimiques qui créent des molécules toxiques dans les cellules photoréceptrices, des neurones sensoriels sensibles à la lumière que l'on trouve sur la couche postérieure de la rétine. «Si vous émettez de la lumière bleue sur le rétinal», explique Kasun Ratnayake, coauteur de l'étude, «celui-ci se met à tuer les photorécepteurs pendant la dissolution de la molécule de signalisation sur la membrane». Dramatique. D’autant plus que «les cellules photoréceptrices ne se régénèrent pas dans l’œil. Une fois qu'elles sont mortes, c'est pour de bon", ajoute Kasun Ratnayake. Accusée à raison, la lumière bleue est bien coupable à cause de sa longueur d’ondes plus faible que les autres couleurs mais également sa plus grande énergie.
"La cornée et la lentille de l'œil ne peuvent pas bloquer ou refléter cette lumière bleue", dissèque le Dr Ajith Karunarathne. Par conséquent, afin de se protéger de ce danger, les chercheurs américains conseillent tout d’abord de porter des lunettes de soleil qui filtrent la lumière bleue. Ensuite, éviter d'utiliser son téléphone portable, sa tablette ou son ordinateur dans le noir et privilégier les liseuses. Enfin, pour les personnes qui n’ont d’autre choix que de rester scotchées toute la journée devant leurs écrans, ce qui est, de nos jours, le cas dans bon nombre de métiers, il est préconisé d’installer des logiciels à accès libre, dont l’utilité est de réduire l'émission de la lumière bleue, à l’instar de ‘’F.lux’’.
Pour faire court, dans le cas où vous sentez que vos yeux sont irrités pendant ou à la fin d’une journée à passer d’un écran à l’autre, c’est sans aucun doute l’œuvre de la lumière bleue. Alors, l’une des solutions citées pourrait être d’une grande utilité.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :