Libération
Vers la construction de nouveaux barrages dans différentes régions

S.M le Roi Mohammed VI préside une réunion consacrée à la problématique de l'eau

07/06/2018 H.T

«Il appartient au monde rural d'être conscient du rôle qui lui est imparti et de participer à l'effort visant à l'autosuffisance et, partant, à la réalisation de notre indépendance en matière alimentaire». En prononçant ces paroles, le  du 3 mars 1984, dans le cadre du discours du Trône, Feu S.M. Hassan II ne confirmait pas seulement son choix stratégique pour le développement de l'agriculture dont il ne cessait d'affirmer la place prioritaire. Il en faisait une profession de foi.
Ce n'est pas forcer la singularité de notre pays que de dire que le Maroc est le seul pays réellement à vocation agricole au Maghreb. Ce statut privilégié, à vrai dire exceptionnel de nos jours, on le doit à coup sûr à Feu S.M. Hassan II qui avait fait de la question de l'eau et des barrages, et donc de l'autosuffisance en matière agricole, une priorité incontournable, voire un impératif d'Etat.
Son digne successeur, S.M le Roi Mohammed VI ne s'est jamais écarté de cette vision.
Depuis son accession au Trône, le Souverain a consolidé la politique menée par Feu S.M Hassan II pour doter le Royaume d’infrastructures hydriques à même de répondre aux besoins des citoyens.
Ainsi, en 18 ans, trente barrages de différentes tailles ont été édifiés.
Cependant, en raison d’aléas naturels et de la hausse de la demande en eau, le risque d’un manque d’eau a sensiblement  augmenté.
Grâce à cette continuité dans l’action, la politique de construction des barrages a certes permis, à travers quelque 130 grands barrages, de  mobiliser d’importantes ressources de cette denrée rare qu’est l’eau et a contribué de manière significative au développement socio-économique  du pays tout en luttant efficacement contre les changements climatiques, mais le Royaume aura, néanmoins besoin de construire de nouveaux barrages pour que, à l’horizon  2030, il puisse mobiliser environ 5 milliards de m3 supplémentaires.
Dans ce cadre, S.M le Roi Mohammed VI a présidé, mardi au Palais Royal à Rabat, une réunion consacrée à la problématique de l’eau.
Un communiqué du Cabinet Royal rappelle à ce propos que, lors du Conseil des ministres du 2 octobre 2017, le Souverain avait attiré l'attention sur le problème de manque d’eau potable, d’eaux d'irrigation et d’eaux d’abreuvement, et avait donné ses Hautes orientations au chef du gouvernement pour qu'il préside une commission consacrée à ce sujet en vue de trouver des solutions adéquates.
Après avoir pris connaissance des premières conclusions de la commission présidée par le chef du gouvernement, S.M le Roi a donné ses Hautes instructions pour la construction, dans les plus brefs délais et dans différentes régions du Royaume, de barrages de différentes capacités (grande, moyenne et petite), ainsi que des barrages collinaires et la mise en place éventuelle de stations de dessalement, tout en veillant à la poursuite du programme d’économie d’eau dans le domaine agricole.
Par ailleurs, une campagne de sensibilisation sera menée par le gouvernement en partenariat avec les ONG et autres parties concernées par la problématique de l’eau, afin de sensibiliser les citoyens à la rationalisation de son utilisation.

 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :