Libération
Un membre des forces de l’ordre marocaines refuse de saluer le président du préside occupé de Sebta Juan Jesús Vivas fortement critiqué et le policier encensé

03/08/2018 M.T

La photo d’un policier marocain qui a refusé de saluer le président du préside occupé de Sebta, Juan Jesús Vivas,  a fait le buzz sur la Toile.
Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux et qui a été relayée par les médias de Sebta, l’on voit Juan Jesús Vivas (appartenant au Parti populaire) tendre la main au policier marocain lors de la visite qu’il a effectuée avant-hier à Bab Sebta. Mais ce dernier a refusé de le saluer.
Ce geste symbolique a été fortement apprécié par les internautes marocains. A titre d’exemple, un citoyen marocain a écrit sur Twitter : « Bravo à ce policier marocain qui a su rester digne face aux autorités espagnoles! Que cela serve de leçon à d'autres! ». Un autre a ajouté : « Bravo à ce policier marocain qui fait preuve de patriotisme face au colonialisme espagnol au Maroc ».
Pour sa part, Mohamed Abdelmalik, président du nouveau parti à Sebta « Contigo somos democratos», a critiqué l’attitude du haut responsable du préside occupé. Dans un communiqué de presse relayé par le portail Ceutaeldia, il a affirmé que les responsables de Sebta « manquent de délicatesse » et « sont encore convaincus que les vieux réflexes du protectorat (espagnol au Nord du Maroc) sont encore en vigueur. Mais les temps ont beaucoup changé». Et d’ajouter : « On ne peut pas visiter un poste de douane  et fouler une terre étrangère sans qu’il y ait au préalable un travail de préparation ».


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :