Libération

Sorties à haut risque pour le Raja et la RSB en Coupe de la CAF

Pourvu que le manque de fraîcheur ne joue pas de mauvais tours aux Casablancais et Berkanis

16/05/2018 Mohamed Bouarab

Après le WAC et le DHJ engagés mardi en Ligue des champions, c’est au tour du Raja et de la RSB de disputer, aujourd’hui à partir de 13 heures en déplacement, leurs matches de la seconde journée de la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine de football.
Les Verts auront donc affaire à l’équipe ghanéenne d’Aduana Stars FC, match comptant pour le groupe A et qui aura pour cadre le stade Agyeman Badu de Dormaa Ahenkero. Et pour regagner cette ville, la virée n’a pas été une promenade de santé pour la délégation rajaouie qui, après avoir atterri aux premières heures de lundi à Accra, a aussitôt regagné par voie terrestre Kumassi avant de se rendre hier à Dormaa où les joueurs doivent effectuer une seule séance d’entraînement.
Une sortie qui s’annonce difficile pour le Raja d’autant plus qu’il devra faire sans certains de ses cadres, en l’occurrence Abdelilah Hafidi, Ismaïl Belmaâlem ou encore Mounir Oubadi. Des forfaits que le coach Juan Carlos Garrido est tenu de combler afin de permettre à ses poulains de s’en tirer à bon compte. Surtout qu’il s’agit d’un match qu’il ne faut pas perdre après avoir manqué le premier sanctionné par un nul blanc à domicile devant les Congolais de l’AS Vita Cub qui, eux, accueilleront les Ivoiriens de l’ASEC Mimosas, leaders du groupe suite à leur victoire d’entrée (1-0) sur Aduana Stars.
A noter que cette rencontre sera sifflée par un trio d’arbitrage namibien conduit par Jackson Pavaza secondé par Matheus Kanyanga et David Shaanika.
Tout comme le Raja, la RSB affrontera en dehors de ses bases la formation mozambicaine d’Uniao Desportiva do Songo pour le compte du groupe B. Les Berkanis qui, pour leur deuxième participation continentale atteignent à ce stade avancé de la compétition, savent fort bien que tout point glané à l’extérieur vaut son pesant d’or au décompte final. Avec trois unités au compteur, après avoir surclassé (1-0) lors de la première journée Al Hilal du Soudan, les protégés de Mounir Jaâouani auront à cœur sinon de conserver cet élan du moins regagner la maison avec le point du nul, ce qui leur permettra de conserver la pole position du groupe.   
Le hic pour l’équipe berkanie reste le long trip ; un voyage qui a duré plus de 35 heures avec une escale à Naïrobi, une nuit à Maputo avant d’arriver à Beira. Pourvu que le groupe récupère bien et vite afin qu’il soit fin prêt pour cette confrontation qui sera arbitrée par le referee burundais Pacifique Ndabihawenimana, assisté de son compatriote Gustave Baguma et du  Soudanais Mohammed Abdallah Ibrahim.
L’autre match de ce groupe devra opposer Al Hilal au club égyptien d’Al Masry, vainqueur par 2 à 0 d’Uniao Desportiva do Songo au match inaugural.
Il convient de rappeler que la compétition continentale fera relâche, puisque les matches de la troisième manche, ultime acte de la phase aller, n’auront lieu qu’à la mi-juillet avec la RSB qui recevra Al Masry et le Raja qui ira à Abidjan pour croiser le fer avec l’ASEC Mimosas.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :