Libération

Servier Maroc inaugure un module de marquage de sérialisation

08/02/2019

Servier Maroc, acteur majeur de l'industrie pharmaceutique dans les domaines de la cardiologie, de l’hypertension et du diabète, poursuit sa stratégie de développement en mettant en place, sur son site de production de Nouasseur, un nouvel équipement entièrement dédié à la sérialisation des médicaments. Celui-ci vise à améliorer la sécurité des patients en garantissant une traçabilité complète des médicaments.
La sérialisation est un dispositif qui consiste à affecter, sur chaque boîte de médicament, un code unique et lisible par scan, qui permet de la tracer et de vérifier son authenticité. Il constitue une des solutions dans la lutte contre la falsification des médicaments, véritable fléau à l’origine d’environ 700.000 décès par an selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
« Les équipes de Servier Maroc sont engagées pour le progrès thérapeutique au bénéfice des patients. C’est pour renforcer cet engagement que notre unité de production de Nouasseur, qui intègre déjà de nouvelles technologies et les plus hauts standards en termes de sécurité et de qualité, relève le défi de la sérialisation, en intégrant le système de code Data Matrix d’identification automatique des médicaments que nous produisons. L’objectif est de répondre aux nouvelles exigences réglementaires européennes de traçabilité des spécialités pharmaceutiques que la filiale produit pour l’export vers l’Europe », déclare Guillaume Recorbet, directeur général de Servier Maroc.
« Ce système de marquage, qui nécessite des compétences très spécifiques ainsi que des équipements de haute technologie, pour répondre aux nouvelles exigences réglementaires européennes, représente assurément un nouveau pas vers l’excellence industrielle pour Servier Maroc », commente Nour Alamy, directeur général pharmacie de Servier Maroc.
« En se dotant de cette nouvelle technologie, l’unité de production de Nouasseur s’ouvre ainsi à l’industrie du futur au service de la sécurité des patients », conclut Jérôme Schneeberger, directeur industriel de Servier Maroc.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :