Libération

Saâd Dine El Otmani : Le gouvernement déterminé à moderniser l'administration

Réalisation de transformations structurantes à travers la mise en œuvre de la déconcentration administrative

23/05/2019

Le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a affirmé, mardi à Rabat, que le gouvernement est déterminé à poursuivre la mise en œuvre des différents chantiers de réforme visant à moderniser l'administration et améliorer son rendement au service des citoyens et du développement socio-économique.
En réponse à une question centrale sur "La politique gouvernementale en matière de gestion du recrutement dans le secteur public et de modernisation de l'administration publique", lors d'une séance mensuelle sur la politique générale du gouvernement à la Chambre des conseillers, M. El Otmani a indiqué que conformément aux hautes instructions Royales et sur la base des différents diagnostics effectués, le gouvernement a mis le chantier de la réforme de l'administration et de la fonction publique en tête de ses priorités, dans le cadre de la mise en œuvre du programme gouvernemental qui met en avant l'engagement du gouvernement en faveur de la réforme de l'administration et de ses services publics.
Le chantier lié à la réforme de la fonction publique et la modernisation de l'administration constitue un des défis auxquels fait face le Maroc, d'où la nécessité de déployer tous les efforts et de mobiliser tous les moyens afin de gagner ce pari, ce qui permettra de rompre avec les stéréotypes selon lesquelles l'administration constitue une entrave au développement et à la modernisation et de l'intégrer dans la dynamique que connaît le pays à tous les niveaux, a-t-il souligné.
Il a, à cette occasion, mis en avant les différentes mesures entreprises par le gouvernement en vue de gérer le recrutement dans le secteur public, réformer la fonction publique et moderniser l'administration.
Concernant la réforme de la fonction publique, Saâd Dine El Otmani a souligné que ce volet revêt une grande importance dans la politique du gouvernement, puisque ce dernier a entrepris une série de mesures visant son amélioration, notamment la révision du système de la fonction publique et la mise en place d'une politique publique intégrée dédiée à la gestion des ressources humaines au sein de l'administration publique.
La politique du gouvernement en matière de gestion du recrutement dans le secteur public est basée sur une approche visant le développement du système de recrutement afin de répondre aux besoins des différentes administrations publiques, consolider les principes de la bonne gouvernance, renforcer les valeurs de transparence et de mérite et consacrer le principe constitutionnel d'accès à la fonction publique selon le mérite, a-t-il expliqué.
Il a, dans ce sens, précisé que le gouvernement a entrepris une série de mesures visant une réforme globale du système de la fonction publique, à travers l'élaboration d'une vision stratégique dédiée à la révision de ce système (dont les grandes lignes ont été présentées lors du Conseil de gouvernement du 14 mars dernier), la restructuration de la haute fonction publique et l'harmonisation des structures de la fonction publique avec la nouvelle orientation de l'Etat visant l'amélioration de l'environnement du travail, l'accroissement de la rentabilité et la promotion de la productivité au sein de l'administration publique.
S'agissant de la modernisation de l'administration publique, le chef du gouvernement a mis l'accent sur l'importance de ce chantier en tant que levier essentiel dans l'accompagnement de la dynamique institutionnelle socioéconomique que connaît le Royaume et le soutien du modèle de développement auquel il aspire. En vue de mettre en œuvre les engagements contenus dans le programme gouvernemental, l'Exécutif a élaboré un plan qui vise à concrétiser les orientations générales susceptibles de propulser le processus de la réforme vers des transformations structurelles de l’administration sur les plans organisationnel, managérial, numérique et éthique.
Il a, également, fait observer que le gouvernement œuvre à la réalisation de ces transformations structurantes à travers la mise en œuvre du chantier de la déconcentration administrative, la consécration des principes de transparence et l'amélioration des services publics, la promotion de la transformation numérique de l'administration et l'amélioration du système de réception et de traitement des observations, propositions et doléances des usagers, ajoutant que grâce au portail de réclamations "Chikaya", lancé le 9 janvier dernier, le nombre de réclamations a atteint 121.000 jusqu'au 20 mai, dont 76% ont été traitées.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :