Libération
Quelque 19.000 arrestations pour délits et crimes divers ont été enregistrées à Oujda durant le premier trimestre

16/04/2018 Libé

Les opérations sécuritaires menées par les services de la préfecture de police d’Oujda en coordination avec les éléments de la brigade nationale de la police judiciaire, ont permis, durant le premier trimestre de 2018, l’arrestation de 18.950 personnes pour leur implication ou participation présumées dans des délits et des crimes divers.
Sur ce total, 15.219 personnes ont été appréhendées en flagrant délit, tandis que 3.731 ont été arrêtées sur la base d’avis de recherches émis à leur encontre pour des crimes divers, indique, jeudi, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué
Ces opérations sécuritaires qui s'inscrivaient dans le cadre de la répression et la lutte contre la criminalité, ont porté principalement sur les atteintes aux personnes et aux propriétés, ainsi que sur des affaires de trafic de drogues et de stupéfiants et des crimes financiers et économiques, précise la DGSN, ajoutant que les interventions ont couvert l'ensemble des régions relevant de la préfecture de police d’Oujda, y compris Nador, Berkane, Bouarfa, Saïdia, Taourirt, Jerada et Figuig.
Les perquisitions menées dans ce cadre par les services de police d’Oujda ont permis la saisie de 452 armes blanches, entre couteaux et objets tranchants et contondants, ainsi que de 282 kilogrammes de hachich, 2,578 kilogrammes de cocaïne, 152 grammes d’héroïne, 24.671 cachets d’ecstasy et de comprimés psychotropes, 9.751 bouteilles de boissons alcoolisées de contrebande, en plus de 170 véhicules utilisés dans des opérations criminelles, outre des sommes d’argent en devise nationale et étrangère. Ces opérations sécuritaires s’inscrivent dans le cadre des efforts déployés par les services de la DGSN afin de renforcer l’approche préventive face aux différents aspects de la criminalité et de réprimer les différents actes portant atteinte à la sécurité et aux biens des citoyens, conclut la même source.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :