Libération
Poursuite des négociations sur l’accord de pêche entre le Maroc et l’UE

Un nouveau round prévu à Bruxelles

24/04/2018 H.T

Des négociateurs marocains et de l’Union européenne tiennent depuis la semaine dernière des réunions en vue de renouveler l’accord de pêche qui expirera le 14 juillet prochain.
Citant des sources européennes présentes lors des réunions qui ont commencé jeudi dernier, l’agence espagnole EFE a affirmé que ces négociations ont enregistré une «certaine avancée».
Selon la même source, ce premier round devrait prendre fin ce mardi. Mais si ces négociations enregistraient «des avancées plus significatives en ce qui concerne les volets politique et technique, elles pourraient être prorogées de quelques jours. Dans le cas contraire, un nouveau round de négociations sera tenu à Bruxelles».
Concernant le volet politique, EFE a affirmé que les négociateurs marocains et européens doivent trouver une formule pour permettre aux bateaux européens de pêcher dans les eaux du Sahara marocain, tout en respectant la récente décision de la Cour de justice de l’UE (CJUE).
D’après la même source et au vu des négociations passées, il est peu probable qu’un seul round de négociations soit suffisant pour conclure un nouvel accord de pêche et les négociateurs auraient besoin d’en tenir d’autres. Pour rappel, les experts marocains et européens avaient tenu six rounds de négociations avant de conclure l’actuel accord en 2013.
Il y a lieu de rappeler que la Commission européenne a introduit récemment un mandat de renouvellement de l’accord de pêche avec le Maroc, qui inclut le Sahara. Selon un communiqué de l’Exécutif européen, "l’objectif est de préserver et de développer davantage le partenariat de pêche entre l'UE et le Maroc, en concluant un accord et un protocole durables sur le plan environnemental, économiquement rentables et pleinement conformes au droit international et européen".
La Commission européenne a souligné à ce propos que "le Maroc est un partenaire proche de l'UE qui bénéficie du Statut avancé dans le cadre de la Politique européenne de voisinage et de l'Accord d'association UE-Maroc".
La proposition de décision adoptée par la Commission européenne vise également à améliorer la gouvernance des pêches notamment en renforçant le suivi, le contrôle et la surveillance des pêcheries dans la région.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :