Libération

Participation de plus de 300 concurrentes au 28ème Rallye Aïcha des gazelles

14/03/2018

Plus de 300 femmes de différentes nationalités seront réunies pour relever des défis dans le désert marocain à l'occasion de la 28-ème édition du Rallye Aïcha des gazelles, prévue du 16 au 31 mars.
Des femmes de 20 à plus de 60 ans, de 16 nationalités différentes, célèbres ou non, vont toutes faire preuve de concentration, de ténacité et d'une grande humanité pour se retrouver dans le désert et devenir "Gazelle", indiquent mardi à Paris les organisateurs de cette aventure 100% féminine.
"Chefs d'entreprise, ingénieures, dentistes, comptables, étudiantes, mannequins et même équithérapeutes ; amies, sœurs, collègues, mères de famille ou grands-mères… le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc rassemble toutes les femmes par ses valeurs d’entraide, de solidarité et de loyauté", explique la même source dans un communiqué.
Quelles que soient leur histoire et leur personnalité, ces femmes seront toutes logées à la même enseigne. Aux volants de leurs 4x4, crossover, camion, quad, moto ou véhicules électriques, les 165 équipages prendront le départ samedi à Nice, ajoute le communiqué, rappelant qu'il s'agit d'un rallye unique et inégalé basé sur la navigation hors-piste, sans GPS, ni applications smartphones, mais uniquement avec des cartes, une boussole et une règle.
Le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc repose ainsi sur une navigation à l’ancienne, précisent les organisateurs, soulignant qu'il est inutile de capitaliser sur la vitesse, l’objectif étant d’effectuer le minimum de km entre les coordonnées de départ et d’arrivée de chaque étape jalonnée de balises.
Pilotes et navigatrices devront franchir les obstacles ou au contraire les contourner, quitte à effectuer des détours mais être assurées d’arriver dans les temps impartis pour valider les balises et ne pas être pénalisées, expliquent-ils, précisant que "ces dernières ajoutent en effet des kilomètres au compteur et du sel à l’aventure ! La moindre erreur de cap, de pilotage ou d’appréciation du relief entraîne des points de pénalité".
Ce sont la navigation, la régularité, l’observation, la précision, la concentration, la ténacité et l’intelligence qui comptent, affirme la même source, faisant observer qu'alors que la fatigue s’accroît au fil des étapes, les engagées devront également faire preuve de courage, de solidarité et de dépassement de soi.
Par ailleurs, une catégorie à part entière de véhicules électriques fera son entrée pour la première fois dans le rallye. En plus de maîtriser l'orientation, cette catégorie demandera des aptitudes à l'éco-conduite puisque les concernées devront gérer l'autonomie sur chaque étape d'un parcours spécifique hors dunes. Cette nouvelle catégorie "E-Gazelles" s'inscrit logiquement dans la démarche environnementale du Rallye : le seul au monde à être certifié ISO 14001, ajoute la même source, faisant savoir que parmi les 6 véhicules 100% électriques engagés dans la course, une sera pilotée par Jazmin Grace Grimaldi, fille du Prince Albert II de Monaco et sa co-équipière Kiera Chaplin, petite-fille de Charlie Chaplin.
Les 165 équipages de 16 nationalités différentes devront parcourir plus de 1.300 km en 6 étapes dans le désert dont 2 marathons, c’est-à-dire deux jours d’affilée sans retour au bivouac et nuit en autonomie dans le désert.
Par ailleurs, plus de 250 personnes assureront l'encadrement logistique, mécanique, technique et médical du Rallye, selon le communiqué.
Les épreuves au Maroc sont prévues entre le 21 et le 29 mars, alors que l'arrivée officielle du Rallye Aïcha des Gazelles est programmée pour le 31 mars à Essaouira.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :