Libération

Mise au point du Centre national pour la recherche scientifique et technique

10/08/2019

Le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) est l'organisme officiel chargé juridiquement d'assurer la surveillance et l'alerte sismiques sur le territoire national, a indiqué mercredi le Centre, suite à des informations récurrentes non précises, divergentes et contradictoires publiées par certains journaux et sites électroniques sur la survenue de tremblements de terre dans certaines régions.
Dans une mise au point, le Centre a mis l'accent sur la gravité de ce phénomène qui peut engendrer un état de confusion voire de panique chez les citoyens, appelant ces plateformes médiatiques à assumer leurs responsabilités éthique et juridique par rapport au contenu qu'elles publient en la matière. Le CNRST a invité également l'ensemble des citoyens à ne pas céder à ces informations, en faisant preuve de vigilance et de précaution, notant qu'au besoin, ils peuvent s'appuyer sur les données et les bulletins d'informations publiés par l'Institut national de géophysique (ING) relevant du CNRST".
Par ailleurs, le Centre a relevé qu'il effectue, par le biais de l'ING, la mission de la surveillance de l'activité sismique sur le territoire national avec "efficacité et compétence", en s'appuyant sur un réseau d'une trentaine de stations sismiques modernes qui surveillent l'activité sismique 24H/24 et 7j/7.
L'ING détecte les secousses les plus infimes survenant sur le territoire national et les régions adjacentes, comme il informe les parties concernées ainsi que les médias et l'opinion publique nationale, à travers des communiqués officiels, de tout séisme qui répond aux conditions de publication et de notification, a-t-il soutenu. Le Centre a réitéré son appel à ces plateformes médiatiques à s'assurer et vérifier l'exactitude des informations avant leur publication ainsi qu'à les recueillir des sources officielles, compte tenu de la sensibilité du sujet.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :