Libération
Michael Moore compare Trump à Hitler dans un nouveau documentaire

08/09/2018

Le réalisateur américain Michael Moore compare le président Donald Trump à Adolf Hitler dans son nouveau documentaire "Fahrenheit 11/9", projeté en avant-première jeudi au Festival international du film de Toronto.
Le film au ton provocateur, marque de fabrique de Michael Moore, se penche sur les dynamiques qui ont permis la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle de 2016, en traçant un parallèle avec la montée en puissance de l'Allemagne nazie dans les années 1930. La Maison blanche n'a pas encore réagi à sa projection.
Le documentariste, dans un passage de son long métrage, superpose les voix du président américain et d'Adolf Hitler, tandis que des historiens évoquent en toile de fond le processus d'arrivée au pouvoir d'hommes forts.
"Nous nous posons la question de savoir comment on est tombé dans ce pétrin et comment on peut en sortir", a déclaré Michael Moore à la presse avant la projection de son film. "Il (Trump) est dans les parages depuis un moment et nous nous sommes comportés d'une certaine manière à son égard pendant longtemps, et quand on regarde en arrière, on voit comment la route du pouvoir lui a été ouverte", a-t-il ajouté. Ce film a pour but d'appeler les Américains à réagir, a poursuivi Michael Moore. "Nous sommes en guerre pour reprendre le contrôle de notre pays", a-t-il insisté. "Fahrenheit 11/9" fait référence aux heures du 9 novembre 2016 qui ont vu l'élection présidentielle basculer en faveur du républicain Donald Trump face à la favorite démocrate Hillary Clinton. C'est aussi une allusion explicite à "Fahrenheit 9/11", un de ses précédents documentaires couronné par la Palme d'or à Cannes en 2004, qui se penchait sur le rôle d'un autre président républicain, George W. Bush, dans les attentats du 11 Septembre 2001 et les invasions de l'Afghanistan et de l'Irak qui en ont découlé.
Le documentaire sort dans un contexte rendu explosif par la publication à venir d'un livre du journaliste Bob Woodward sur le "chaos" qui régnerait à la Maison blanche et par celle, mercredi, d'une tribune anonyme publiée par le New York Times disant qu'une partie de l'administration Trump est entrée en "résistance".
Il sera projeté dans les salles de cinéma aux Etats-Unis à partir du 21 septembre. Outre sa Palme d'or, Moore a remporté un Oscar en 2003 pour "Bowling for Columbine", son documentaire sur la violence par armes à feu.
(Nichola Saminather et Rollo Ross Tangi Salaün pour le service français, édité par Henri-Pierre André) Reuters  


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :