Libération

Marouan Benabdellah : Le Maroc est sur la bonne voie en matière de promotion de la musique classique

10/10/2019

Le Maroc a connu ces dernières années des progrès en matière de promotion de la musique classique à travers les évènements et les concerts organisés par l’Orchestre philharmonique du Maroc et l’Orchestre symphonique royal, a affirmé Marouan Benabdellah, virtuose marocain du piano. Le Maroc dispose d’un potentiel musical considérable et doit miser sur la valorisation de la musique avec les autres formes d’art, en mettant en lumière les musiciens et compositeurs aux talents avérés, a indiqué M. Benabdellah dans un entretien accordé à la MAP, notant que le développement de la musique nécessite une "politique culturelle ambitieuse" qui assouvira un public marocain réceptif.
S'exprimant à propos du modèle d’enseignement musical en Hongrie, M. Benabdellah, mis au piano dès sa prime enfance après avoir effectué des études en Hongrie à 13 ans, a souligné que le chant choral est pratiqué dès l'école primaire et que la musique classique est très présente dans le quotidien, liée particulièrement à la voix, à la formulation de la mélodie, et rend les gens "meilleurs".
Par ailleurs, M. Benabdellah a mis en exergue l'importance de l'Internet comme un outil indispensable qui rend les œuvres de musiciens reconnus, facilement accessibles aux gens notamment les jeunes, qui découvrent la musique à travers les différentes plateformes de téléchargement direct.
Auteur du projet "Arabesque" initié depuis 5 ans, M. Benabdellah a signé une entrée tonitruante dans le monde de la musique classique en explorant un répertoire musical arabe d’environ cent musiciens inconnus destinés à un public curieux, tout en le mélangeant harmonieusement avec le répertoire classique occidental de compositeurs reconnus, tels que Claude Debussy ou encore Béla Bartók pour confirmer son éclectisme en piano qui sied bien à son tempérament et faire découvrir une "autre réalité du monde arabe".
Après avoir rappelé le lancement d’une série de concerts à l’Académie du Royaume, le jeune artiste de 36 ans entame de nouveaux projets sous forme de mini-festivals dans d’autres pays, notamment en Hongrie, allant de pair avec le projet "Arabesque" qui suit le bon chemin. A cet égard, le pianiste concertiste travaille sur un nouveau projet passionnant en coopération avec Louis Sárközy Jr. et son ensemble de musiciens hongrois, qui mélange la musique tzigane hongroise entendue dans les lieux publics avec la musique savante, s’inspirant de Franz Liszt, l’un des plus grands compositeurs hongrois du 19ème siècle, pour composer 19 rhapsodies issues de la musique populaire d'Hongrie.
Pianiste au talent reconnu et à la technique impressionnante, M. Benabdellah donnera ce soir un concert à l’occasion de la fête nationale espagnole, et ce avec une musique espagnole considérée comme son répertoire "de prédilection" qui enchantera le public dans la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM).
Co-organisé avec l’ambassade d’Espagne au Maroc et la Casa Mediterráneo d’Alicante, ce concert prévoit également un programme des œuvres de compositeurs espagnoles tels qu’Enrique Granados, Manuel De Falla, Isaac Albéniz, Joaquín Turina en compagnie de compositeurs arabes comme le Marocain Nabil Benabdeljalil, l’Algérien Salim Dada et le Libanais Zad Moultaka, le but étant de faire connaître la musique classique méditerranéenne.


Commentaires (1)
1. Said le 10/10/2019 12:23
On veut bien-être sur la bonne voie en matière du travail et la santé et l''éducation et le logement et pas dans la musique puisque tout le monde chantent au maroc
Nouveau commentaire :