Libération

Les dirigeants du Polisario persistent dans leur détournement des aides humanitaires

Les saisies effectuées par la douane mauritanienne en apportent une énième preuve

29/05/2018 Ahmadou El-Katab

Il y a quelques jours, une patrouille des douanes mauritaniennes a mis la main sur une importante cargaison de produits alimentaires provenant des camps de Tindouf en Algérie.
La saisie des douanes mauritaniennes a été opérée sur un véhicule transportant les produits alimentaires à titre de don de l’Union Européenne aux habitants des camps. Les occupants dudit véhicule ont accompagné les agents de douane vers la ville de Chami, à une centaine de kilomètres, à Nouakchott où ils ont procédé à des fouilles dans différents commerces dont les propriétaires n’étaient pas sur place. Ce qui a amené les agents de douane escortés par une patrouille de la gendarmerie nationale à défoncer les portes de ces commerces où ils ont saisi d’importants stocks de denrées alimentaires et de médicaments provenant des camps. Cette opération qui entre dans le cadre de la lutte contre les différents trafics, généralement opérés par des ressortissants des camps de Tindouf, souvent couverts par des dirigeants du Polisario et qui prospèrent dans la région frontalière du nord  de la Mauritanie, prouve que les dirigeants du Polisario persistent dans les détournements des aides humanitaires destinées aux populations des camps, et ce malgré les différents rapports dénonçant ces détournements.
L’opération des services de la douane mauritanienne était déclenchée alors que la direction du Polisario et les services des renseignements algériens qui  étaient embarrassés par la disparition subite d’un haut gradé de la milice du Polisario responsable des aides humanitaires internationales, étaient sur le qui-vive. Cette disparition, rapporte le journal mauritanien, en ligne en langue arabe «Alwiam», s’est avérée être un départ volontaire de l’intéressé qui a préféré rejoindre sa mère patrie, le Maroc. Le journal indique que le dénommé Mohamed Hassanna Abdelwahab qui occupait depuis plusieurs années et jusqu’à son départ, le poste lucratif de responsable des aides humanitaires internationales dans les camps de Tindouf,  déçu par la situation qui prévaut dans les camps et ne voyant pas de perspectives garantissant son avenir et celui des siens, a décidé de regagner son pays. Craignant d’autres départs de dirigeants civils et militaires du Polisario, les services algériens de renseignements ont décrété une alerte générale en accentuant la surveillance des différents camps sahraouis de la région de Tindouf.
Si le responsable des aides humanitaires internationales dans les structures du Polisario en était arrivé là, lui qui avait sous sa coupe tout ce qui a fait la fortune des différents membres de la nomenklatura du Polisario, qu’en est-il des pauvres habitants des camps qui n’ont pour vivre que ce que les dirigeants du Polisario daignent bien leur donner ?


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :