Libération

Les Lions de l’Atlas entre la «retraite» de Benatia et l’incertitude de Guendouzi et Dyaz

15/09/2018 Mustapha Elouizi

Le lac de l’équipe nationale de football n’est pas du tout dormant. Après une participation mi-figue mi-raisin, au Mondial 2018 de Russie, des changements sont en cours de réalisation. D’abord, plus personne n’est  certain de la décision finale d’El Capitano, Mehdi Benatia, au sujet de son avenir avec les Lions de l’Atlas. Ensuite, et toujours dans la perspective de penser l’avenir, l’on évoque l’éventualité de nouvelles recrues, notamment celles de Matteo Guendouzi, qui évolue à Arsenal, et Brahim Dyaz, la jeune star de Manchester City, tous deux toujours indécis, mais aussi incertains.
Bien que les médias aient mis la non convocation-participation de Mehdi Benatia au dernier match de l’équipe nationale contre le Malawi, sur le compte d’une condition physique imparfaite, le défenseur marocain voudrait, dit-on, confirmer d’abord sa candidature parmi le Onze de la Vielle Dame, la Juventus, les observateurs invoquent, par contre, un fait qui pourrait bien précipiter son départ. Ils osent même dire qu’il est en train de réfléchir sérieusement à quitter l’équipe nationale, selon le site RMC Sport. Benatia, quant à lui, justifie son absence contre le Malawi par le manque de temps de jeu. « Je ne suis pas blessé, je vais très bien. Je n’ai pas encore joué depuis le début de la saison et cette coupure me permet de travailler physiquement », disait-il dans une vidéo.
D’autre part, les fans des Lions de l’Atlas attendent impatiemment la décision finale de Matteo Guendouzi, l’une des valeurs sûres d’Arsenal, de rejoindre l’équipe nationale, lui qui est né en 1999 d’un père marocain et d’une mère française. Forts d’une euphorie footballistique, les médias français ainsi que plusieurs responsables et courtiers du football français mènent depuis déjà plus d’un an une grande campagne de séduction envers le joueur de 19 ans ! La situation est vraiment délicate pour Hervé Renard et les responsables marocains, puisqu’il est difficile de convaincre Guendouzi, dans la mesure où il avait déjà évolué avec les Tricolores de moins de 18 ans !
Si l’on garde toujours des chances d’assurer l’adhésion de Guendouzi, les efforts déployés pour attirer le joueur de Manchester City, Brahim Abdelkader Diaz, ont été jusqu’ici vains. Le joueur qui avait refusé de rejoindre les Lions en partance pour la Russie, aurait des promesses de la part des responsables du foot espagnol. Mais le cas Mounir Haddadi hante toujours ces jeunes joueurs qui ont peur d’être délaissés juste après quelques matchs … Le choix final ne tardera pas de toute façon à venir… Le cœur comme la raison devraient bien y peser lourd !


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :