Libération
Le président de l'UCESA loue le soutien du Maroc à l'action africaine commune

Habib El Malki reçoit Boulkassoum Haidar

28/04/2018

Le président de l'Union des conseils économiques et sociaux et institutions similaires d’Afrique (UCESA), Boulkassoum Haidar a mis en avant, mercredi à Rabat, le leadership du Maroc et le soutien qu'il apporte à l'action africaine commune.
Lors d'entretiens avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, en présence du président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Nizar Baraka, il a relevé que l'Union compte beaucoup sur le soutien du Maroc et son leadership au sein du continent en vue de promouvoir l'action commune entre ces conseils et la hisser aux plus hauts niveaux de concertation et de coopération.  
Passant en revue l'histoire et les objectifs de l'Union, qui compte des représentants d'environ 20 pays africains, Boulkassoum Haidar s'est attardé sur les grands axes du plan d'action de l'UCESA.  Il a également exprimé la volonté d'organiser une rencontre avec la Chambre des représentants autour du phénomène de migration et du rôle des conseils économiques et sociaux africains ainsi que des institutions similaires dans le traitement de ce fléau, surtout que le Maroc abritera la Conférence internationale sur la migration en 2018.
De son côté, Habib El Malki a mis en avant le rôle du CESE en tant qu'organe consultatif dans de nombreuses questions importantes à même d'aider le Parlement et le gouvernement à prendre des décisions judicieuses, se félicitant de la coopération unissant les deux institutions.
Le processus d'intégration du continent africain, notamment après la signature du Traité sur la zone de libre-échange continentale en Afrique, est tributaire des nouveaux rôles des conseils économiques et sociaux africains et des institutions similaires visant à accélérer l'insertion et présenter les études et les consultations y afférentes, a-t-il relevé.
Habib El Malki a, par ailleurs, salué l'initiative de créer l'UCESA, appelant à la nécessité de sensibiliser le reste des pays africains quant à l'importance de l'Union et du rôle qu'elle joue, tout en lui attribuant la qualité institutionnelle au niveau des structures et des instances de l'Union africaine et de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :