Le moral des ménages se redresse légèrement au troisième trimestre

Paradoxalement, la conjoncture économique continue de hanter les Marocains

21/10/2021

Le moral des ménages est reparti légèrement à la hausse au troisième trimestre de 2021, après s’être dégradé au deuxième trimestre de l’année en cours. Mais la conjoncture économique du pays préoccupe toujours bon nombre d’entre eux.

Selon le Haut-commissariat au plan (HCP), il a enregistré une amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année précédente.
L’indicateur de confiance, qui le synthétise, est en effet ressorti à 65,5 points, au lieu de 63 points enregistrés le trimestre précédent et 60,6 points une année auparavant, a constaté l’institution publique dans une note d’information qu’elle vient de publier.

Mais en dépit du redressement de la confiance,  les résultats de l’enquête de conjoncture menée par le Haut-commissariat montrent que bon nombre de ménages demeurent préoccupés face à la conjoncture économique actuelle.
 
Attente d’une amélioration du niveau de vie  
 
Dans le détail, ils sont toujours dans l’attente d’une amélioration de leur vie.
En effet, au troisième trimestre de 2021, 59,4% des ménages considèrent que le niveau de vie au Maroc s’est dégradé au cours des 12 derniers mois. Moins d’un quart (22,7%) d’entre eux estiment qu’il s’est maintenu au même niveau tandis que 17,9% sont persuadés qu’il a connu une amélioration.

Ainsi, « le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 41,5 points, contre moins 50,8 points au trimestre précédent et moins 35,6 points au même trimestre de l’année passée », a noté le HCP.

24,4% des sondés s’attendent à une dégradation du niveau de vie au cours des 12 prochains mois, 41,8% à un maintien au même niveau et 33,8% à une amélioration. Dans ce cas, l’indicateur s’est établi à « 9,4 points, correspondant à une amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était à 0,2 point et à moins 17,4 points respectivement ».
 
Les craintes sur le chômage se poursuivent
 
Comme au trimestre précédent, les ménages se montrent très inquiets concernant le chômage. Il ressort, en effet, de l’enquête menée par le Haut-commissariat qu’au troisième trimestre de 2021, 84,2% contre 5,9% seulement des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois.

L’indice relatant leur crainte sur le chômage est évidemment resté négatif à moins 78,3 points contre moins 69,8 points un trimestre auparavant et moins 82 points un an auparavant, rapporte le HCP.

L’opinion des ménages sur l’opportunité d’effectuer des achats de biens durables n’a pas également changé. Au troisième trimestre de 2021, ils sont 72,1% contre 10,1% des ménages à considérer que le moment n’est pas opportun pour de tels achats. Seuls 10,1% pensent le contraire.

Si le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif avec moins 62 points, les données récoltées par le HCP montrent qu’il enregistre toutefois une « amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année passée où il s’est établi respectivement à moins 65,6 points et à moins 63,5 points ».
 
40,7% des ménages déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne
 
En ce qui concerne la situation financière des ménages, la proportion de ceux estimant que leurs revenus couvrent leurs dépenses est de 55,1%. Selon le HCP, ils sont 40,7% à déclarer s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,2% à affirmer épargner une partie de leur revenu.
L’indice relatant cette perception est ainsi ressorti négatif, à moins 36,5 points contre moins 38 points le trimestre précédent et moins 31,5 points une année auparavant.

A noter que 53,7% contre 5,7% des ménages considèrent que l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois s’est dégradée.

Cette perception reste ainsi négative, « avec un solde d’opinion de moins 48 points contre moins 50 points au trimestre précédent et moins 34 points au même trimestre de l’année passée ».

En revanche, ils sont 29,9% contre 14,8% à considérer que cette situation devrait s’améliorer au cours des 12 prochains mois, ce qui suggère que l’indicateur le relatant s’est ainsi établi à 15,1 points contre 14,8 points au trimestre précédent et 11,9 points au même trimestre de l’année précédente.
 
Perspectives pessimistes sur les capacités d’épargne
 
Sur la capacité future d’épargner, le HCP rapporte que les ménages restent pessimistes, 14,8% contre 85,2% d’entre eux seulement s’attendant à le faire au cours des 12 prochains mois. Ainsi que le relève le HCP, « le solde d’opinion relatif à cet indicateur est resté négatif, à moins 70,4 points au lieu de moins 67,2 points au trimestre précédent et moins 75,1 points le même trimestre de l’année passée ».

Il ressort par ailleurs de l’enquête du HCP que 87,5% des ménages estiment que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois contre 0,6% qui ressentent leur diminution, l’indicateur demeurant ainsi négatif à moins 86,9 points, après avoir été de moins 86,8 points le trimestre précédent et de moins 75,1 points une année auparavant.

73% des ménages sont persuadés que les prix devraient continuer à augmenter contre 2,1% seulement qui s’attendent à leur baisse, situant ainsi l’indicateur à moins 70,9 points, au lieu de moins 67,6 points enregistrés un trimestre auparavant et moins 68,1 points une année passée

Alain Bouithy


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :






LIBÉRATION
Adresse: 33, Rue Amir Abdelkader.
Casablanca 05-Maroc.
Tél.: 0522 61 94 00/04. Fax: 0522 62 09 72