Libération

Le développement des provinces du Sud examiné à Dakhla

02/07/2018 A.E.K

Abdelhakim Benchamach : La participation des populations à la gestion de leurs affaires au centre du chantier de réforme des structures de l'Etat

Après le Forum Crans Montana tenu en mars 2018, la ville de Dakhla a été une nouvelle fois sous les projecteurs en abritant, le 28 juin 2018, un important symposium axé sur le développement socioéconomique de nos provinces du Sud.
Dans son allocution d’ouverture des travaux, le président de la Chambre des conseillers, Abdelhakim Benchemass, a adressé un message depuis la perle du Sud à l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Horst Köhler, dont la visite dans la région coïncide avec la tenue de ce symposium initié par la Chambre des conseillers sous la Haut patronage de Sa Majesté le Roi.
«Nous sommes fermement engagés dans le développement économique de nos provinces sahariennes, un choix irréversible tracé par S.M le Roi Mohammed VI et son peuple», a-t-il affirmé en substance. 
«L'Etat a décidé d'investir depuis 2015 quelque 77 milliards de dirhams. Jusqu'en mars 2018, le taux de réalisation des projets socioéconomiques a atteint 48% alors que le montant des financements s'est élevé pour la même période à 21 milliards de dirhams», a-t-il affirmé en précisant qu'en 2020, l'ensemble du plan de développement sera réalisé. 
Il a également précisé que la participation des populations à la gestion de leurs affaires s'inscrit au centre du chantier de réforme profonde des structures de l'Etat et de modernisation des approches pratiques de gouvernance territoriale.
Les principes constitutionnels de libre administration, de la coopération, de la solidarité et de la participation des populations à la gestion de leurs affaires, ainsi que la contribution des régions et d'autres collectivités territoriales à la mise en œuvre de la politique générale de l'Etat et à l’élaboration des politiques territoriales à travers leurs représentants à la Chambre des conseillers ne revêtent pas "un caractère déclaratif ou une simple déclaration d'intention" mais ils figurent au centre du chantier de réforme profonde des structures de l'Etat et de modernisation des approches pratiques de gouvernance territoriale, a également souligné Abdelhakim Benchamach.
Dans son intervention en l’occasion, le  président de l’Association des présidents des régions a, pour sa part,  mis en exergue la portée du modèle de développement des provinces du Sud, invitant les autres régions du Royaume à tirer profit de ce modèle qu’il a qualifié d’exemple à suivre en matière de développement.
 



Commentaires (0)
Nouveau commentaire :