Libération

Le Parlement andin exprime son soutien au Plan d’autonomie

01/06/2018

Le Parlement andin, réuni en conclave dans la ville de Pucon au sud du Chili, vient d'exprimer à l'unanimité, son "total soutien" à l’initiative d’autonomie présentée par le Royaume du Maroc comme solution au conflit artificiel du Sahara marocain, faisant dans ce cadre mention à la résolution du Conseil de sécurité 1754 du 30 avril 2007, qualifiant de "sérieuse et crédible" la proposition marocaine, indique jeudi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.
Le Parlement andin, dont le siège se trouve à Bogota (Colombie), a été créé le 25 octobre 1979, en vertu du "Traité Constitutif", signé à la Paz (Bolivie) par les ministres des Affaires étrangères de la Bolivie, de Colombie, de l’Équateur et du Pérou.
Les deux objectifs principaux de cette institution sont l’harmonisation législative par l'élaboration de cadres normatifs sur des sujets pertinents pour la région et que le renforcement du processus d'intégration andine à travers la construction d'une citoyenneté andine et la promotion de la participation citoyenne.
Le Parlement andin regroupe cinq pays membres, à savoir la Bolivie, la Colombie, l’Equateur, le Pérou et le Chili. Il convient de souligner que l’Argentine est membre auditeur et le processus de son adhésion est en cours.
Cette institution législative régionale comprend également quatre membres observateurs, en l’occurrence le Maroc, l’Espagne, le Mexique et le Panama.
Le Maroc est membre observateur de ce Parlement régional, et ce depuis novembre 1996.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :