Libération
Le Parlandino réitère son soutien à l’Initiative d’autonomie au Sahara

07/07/2018 Libé

Entretien à Rabat entre Habib El Malki et Fernando Meza Moncada

Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a eu jeudi au siège du Parlement des entretiens avec le président du Parlement andin (Parlandino), Fernando Meza Moncada qui effectue une visite au Maroc à la tête d’une importante délégation.
Lors de cette rencontre, le président de la Chambre des représentants a affirmé que cette visite reflète l’évolution qualitative et importante des relations entre les deux institutions législatives, tout en saluant la position du Parlement du groupe des pays andins soutenant l’intégrité territoriale du Royaume. 
Habib El Malki a ajouté que cette position est fortement valorisée par le peuple marocain et contribuera à renforcer les relations entre les deux institutions parlementaires. Elle reflète également la maturité politique des composantes du Parlement du groupe des pays andins et sa capacité à bien comprendre les problèmes régionaux et internationaux.
Il a également affirmé que la signature de la convention de partenariat entre le Parlement marocain et le Parlement du groupe des pays andins lors de cette visite ouvrira de nouveaux horizons de coopération entre les deux parties, surtout que le Parlement marocain est passé du statut d’observateur au statut de partenaire privilégié auprès du Parlement de ce groupe. Cela permettra de renforcer la concertation et la coopération entre les parlementaires marocains et leurs homologues du Parlement de ce groupe. 
Pour sa part, Fernando Meza Moncada a souligné que la signature de cette convention est le fruit de la volonté forte des deux parties pour renforcer les relations de coopération, tout en affirmant que le fait que le Parlement du groupe des pays andins publie une recommandation soutenant l’intégrité territoriale du Royaume atteste que cette institution est devenue fortement consciente de ce conflit artificiel autour du Sahara marocain.
Il a ajouté que la visite de la délégation qui préside aux provinces du Sud du Royaume a renforcé leur conviction de la légitimité de la cause nationale. 
Fernando Meza Moncada a, par ailleurs, salué la vision de S.M le Roi Mohammed VI concernant le renforcement de la coopération Sud-Sud, tout en soulignant que les pays de l’Amérique latine partage la même vision et considèrent le Maroc comme une porte d’entrée vers l’Afrique et le Moyen-Orient.
Il a également a invité le président de la Chambre des représentants à prendre part en octobre prochain aux festivités commémorant le 39ème anniversaire de la constitution du Parlement du groupe des pays andins.
A signaler, d’autre part, que Fernando Meza Moncada a affirmé dans une déclaration à la MAP que le Parlement andin réitère son soutien aux efforts du Maroc pour trouver une solution au différend artificiel autour du Sahara, qualifiant de «très positive» l'Initiative marocaine d'autonomie.
Le Parlement andin appuie l'intégrité territoriale du Maroc et pense que «l'idéologie des ennemis du Maroc concernant le dossier du Sahara est obsolète», a-t-il indiqué à l''issue de ses entretiens avec le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mohamed Ali Lazrak.
Cette idéologie, qui appartient à une certaine époque de la guerre froide, «ne fait que compliquer» la recherche d’une solution au différend autour du Sahara, a-t-il souligné.
Fernando Meza Moncada a, dans ce cadre, rappelé que l'Initiative marocaine d'autonomie jouit du soutien de la communauté internationale et du Parlement andin.
Il a, par ailleurs, souligné que sa visite au Maroc constitue une opportunité pour consolider les relations entre les Etats membres du Parlement andin et les pays observateurs, soulignant que le Maroc est le pays observateur le plus important de cette institution législative.
Cette visite permettra de renforcer les relations entre les deux parties sur les plans politique et économique et relever ensemble les défis qui s’imposent au niveau international, a expliqué le responsable andin.
Il convient de rappeler le Parlement du groupe des pays andins se compose de 25 députés qui représentent la Bolivie, la Colombie, l’Equateur, le Pérou et le Chili, et chacun de ces pays élit cinq députés. Ce Parlement a pour objectif de coordonner les législations de ces pays et d’accélérer le processus d’intégration.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :