Libération

Lancement, le 5 juin à Genève, de l’Union mondiale de la mutualité

04/06/2018 Libé

Le président de l'Union africaine de la mutualité (UAM), Abdelmoula Abdelmoumni, a annoncé le lancement de l'Union mondiale de la mutualité (UMM) lors d'une cérémonie le 5 juin au siège des Nations unies à Genève.
"L’UAM que le Maroc préside et l’Organisation des entités mutuelles des Amériques (ODEMA) ont pris l’initiative de créer l’UMM", a-t-il déclaré lors d'une réunion plénière dans le cadre de la 107ème Conférence internationale du travail.
Les organes représentatifs de la mutualité en Afrique et dans les Amériques sont animés de "la volonté de réconcilier les principes d’équité et de justice sociale avec le développement économique et de faire progresser les niveaux de couverture sociale", a souligné Abdelmoula Abdelmoumni, également président de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP).
Cette structure mutualiste mondiale contribuera à promouvoir l’économie sociale et solidaire et à assurer une bonne organisation des mutuelles, a-t-il ajouté, affirmant qu'elle devra couvrir un large éventail de secteurs d’activité tels que l’agriculture, la pêche, le tourisme, l’éducation, le microcrédit, l’assurance, l’artisanat, outre la santé.
Évoquant le rôle assumé par l'UAM, dont le siège se trouve à Rabat depuis 2013, Abdelmoula Abdelmoumni a signalé qu'elle oeuvre pour la mise en réseau du mouvement mutualiste africain et constitue une interface entre les mutuelles africaines et les autres acteurs du secteur dans d’autres continents.
L’Union africaine de la mutualité, a-t-il poursuivi, compte plusieurs mutuelles et fédérations appartenant à 20 pays membres, dont 12 signataires des statuts de cette Union.
Il a rappelé que le Maroc, membre fondateur de l’UAM, s'est engagé ces dernières années en faveur d'initiatives avant-gardistes lancées sous l'impulsion de S.M le Roi Mohammed VI, notant que le Royaume est considéré comme leader de la mutualité en Afrique à la faveur de son système de protection sociale qui a été rehaussé par le lancement en 2005 de l’Assurance maladie obligatoire (AMO).
Ce système comporte deux régimes : le Régime obligatoire destiné aux fonctionnaires et aux salariés, aux retraités, aux étudiants ainsi qu’aux libéraux et le Régime d’assistance médicale pour les démunis et les personnes à revenu faible (RAMED). Les deux régimes ont permis d’atteindre un taux de couverture de 65% de la population marocaine.
L’extension de la couverture médicale, a-t-il conclu, est une priorité pour toutes les nations du monde, comme en témoignent l’adoption des Objectifs de développement durable (ODD) pour 2030 par les Nations unies et la promotion de socles nationaux de protection sociale par l’Organisation internationale du travail (OIT).


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :