Libération

Lancement à Marrakech de la “Coalition Business Afrique” à l'initiative de la CGEM

Fédérer l'ensemble des acteurs économiques du continent autour d'une vision et d'une stratégie de développement communes

02/12/2019 Libé

La "Coalition Business Afrique" (CBA), une task force panafricaine, qui œuvrera pour fédérer l'ensemble des acteurs économiques du continent autour d'une vision et d'une stratégie de développement communes, vient de voir le jour, à Marrakech, à l'initiative de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).
Cette annonce a été faite suite au Business Dialogue organisé, vendredi dans la cité ocre, par la CGEM en marge de la 2ème édition du Sommet d’Affaires Union européenne-Afrique (EU-Africa Business Summit), en présence des présidents et représentants des patronats participant à cet événement.
Présidé par Laaziz El Kadiri, Président de la Commission diplomatie économique, Afrique et Sud-Sud, initiatrice de ce projet, ce Business Dialogue a permis de discuter des moyens de renforcer davantage les relations de coopération et de donner une nouvelle impulsion forte à l'action des communautés d’affaires du continent africain en faveur de son développement économique et social, rapporte la MAP.
Ainsi, les représentants des patronats présents à cette séance de travail ont décidé de lancer la "Coalition Business Afrique" (CBA), qui compte s’ouvrir à l’ensemble des acteurs économiques privés africains afin de porter leur voix et défendre leurs intérêts, notamment en étant un interlocuteur fort, exigeant et à l’écoute face aux institutions africaines et internationales.
La Coalition Business Afrique aura des discussions avec Business Europe, association patronale européenne qui défend les intérêts des employeurs privés auprès de l'UE, en vue de lancer un dialogue entre les deux groupements qui portera sur les étapes de développement de la CBA et la mise en oeuvre de sa feuille de route.
Dans une déclaration à la presse à l'issue de cette réunion, M. El Kadiri s'est félicité du lancement de cette Coalition, soulignant que la CBA va regrouper l'ensemble des patronats et des forces économiques privées présentes sur le continent pour défendre leurs intérêts, unifier les visions et stratégies de chaque secteur privé et démontrer aux interlocuteurs internationaux cette unité et cette nouvelle stratégie communes que les patronats africains veulent développer et désirent mettre en place.
Il a aussi expliqué que cette séance de travail, tenue entre les différents patronats africains présents à l'EU-Africa Business Summit, a permis de discuter des enjeux et défis auxquels fait face le secteur privé en Afrique.
"Il a été également question de la manière de dynamiser les échanges et d'activer entre nous une force de proposition et d'action commune sur le continent", a fait remarquer M. El Kadiri.
Dans une déclaration similaire, le président du Conseil national du Patronat (CNP) du Sénégal, Baïdy Agne, a salué cette "excellente initiative" portant sur la création de cette Coalition, ajoutant que les discussions, lors de cette réunion, ont été axées essentiellement sur le partenariat nécessaire qu'il faut mettre en place.
"Pour s'engager dans les discussions de partenariat, il est absolument nécessaire, voire impératif d'être soi-même organisé", a soutenu M. Agne.
"Nous devons nous organiser au niveau du continent pour déjà améliorer notre offre de partenariat, entre nous-mêmes, et unifier nos positions face à l'agenda du continent africain (industrialisation, formation, impact du numérique, infrastructures...)", a-t-il précisé.
Et le responsable sénégalais de relever qu'il s'agit aussi de "voir comment, au niveau du secteur privé, nous devons élaborer cette même plateforme pour tenir compte de cet agenda, déjà, sur le plan africain et vis-à-vis de nos partenaires extérieurs".
"C'est cela qui a été mis en place et nous allons mettre tout le contenu nécessaire pour le lancer. Il est, dans tous les cas, impératif que nous ayons, au niveau du continent, des positions communes et que nous harmonisons ce que nous faisons et réalisons dans le contexte notamment de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF)", a insisté M. Agne.


 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :