Libération
La réforme de l’administration publique en marche

11/07/2018 Libé

Signature en présence de Mohamed Benabdelkader des contrats de projets du Plan national 2018-2021

Plusieurs contrats des projets du Plan national de la réforme de l'administration 2018-2021, qui s'inscrivent dans le cadre de l'instauration d'un système contractuel visant l'efficacité des performances et la réalisation des objectifs des chantiers et projets définis dans le programme gouvernemental de la qualification et de la réforme de l'administration, ont été signés, jeudi à Rabat, en présence du ministre chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader.
Ces projets portent notamment sur la Charte de la décentralisation administrative, le programme national pour l'amélioration de l'accueil, la charte des services publics, la gestion des compétences, ainsi que la restructuration de la fonction publique, et le planning d'orientation de la transformation numérique de l'administration publique.
Il s'agit aussi du Gateway, du développement du système de réception et de traitement des observations et recommandations et doléances du public et du suivi de la mise en œuvre des projets de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et la gestion du temps de l'administration publique, ainsi que du plan d'action de la mise en application de la stratégie d'institutionnalisation du genre dans la fonction publique.
Ces projets bénéficient du soutien des partenaires internationaux, dont l'Union européenne, l'Organisation de coopération et de développement économiques, le Programme des Nations unies pour le développement, le Fonds des Nations unies pour la femme et l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture.
La signature des contrats de projets du Plan national de la réforme de l'administration «vise à instaurer une nouvelle méthodologie dans la gestion des réformes», à savoir «la gestion à travers les projets», a souligné Mohamed Benabdelkader, dans une déclaration à la MAP, précisant que cette méthodologie fondée sur 24 projets englobe 4 changements organisationnel, gestionnaire, numérique et éthique qui reposent sur 4 fondements: la législation, la communication, l'évaluation et la coopération. Il a ajouté que des contrats d'engagement seront signés par les directeurs responsables de chaque projet.
Le ministre délégué a de même qualifié de nouvelle étape le fait d'inclure la culture contractuelle dans la gestion et la comptabilité sur la base des objectifs, d'indicateurs, de mesures, et de délais fixés, ainsi que sur des évaluations par étapes, exprimant sa satisfaction de la disponibilité des cadres du ministère fortement impliqués dans ce chantier.
Mohamed Benabdelkader a aussi fait savoir que les orientations générales de la réforme, à travers cette panoplie de projets et la méthodologie de gestion, incluses dans les contrats qui seront signés par les chefs de projets et leurs superviseurs ainsi que par le secrétaire général du ministère, exigent d'informer l'opinion publique sur les étapes de ce grand chantier national, soulignant que la contractualisation et l'engagement constituent la base de la méthodologie d'élaboration des contrats du Plan national de la réforme de l'administration 2018-2021.
A signaler, par ailleurs que le ministère délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique a organisé, vendredi soir à Rabat, une cérémonie en l'honneur des représentants des pays lauréats du prix des Nations unies pour le service public, au titre de l'année 2018.
Ainsi, huit établissements publics de huit pays différents ont obtenu ce prix, dans différentes catégories, et ce dans le cadre du Forum des Nations unies sur la fonction publique, qui s'est tenu du 21 au 23 juin dernier à Marrakech.
Ce prix vise à promouvoir et encourager la créativité et l'excellence dans les services publics qui prennent en compte les objectifs de développement durable et garantissent la participation de toutes les classes sociales.
Lors de cette cérémonie, marquée par la présence du coordonnateur résident des Nations unies au Maroc, Philippe Poinsot, le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader a félicité les représentants de ces pays, à savoir l’Indonésie, la Colombie, l’Espagne, la Thaïlande, la Suisse, l’Autriche, la Corée du Sud et le Kenya, pour la confiance méritée et la reconnaissance des Nations unies de leurs expériences réussies en matière d'innovation des services publics.
Le forum, qui a réuni 750 participants de plus de 106 pays, a permis de discuter des outils de la bonne gouvernance et de la manière dont les gouvernements, les institutions et les administrations publiques peuvent s'organiser pour atteindre les objectifs de développement durable, a précisé Mohamed Benabdelkader.
De son côté, Philippe Poinsot a mis en avant les initiatives qui contribuent à la réalisation des objectifs de développement durable, qui ont été récompensées par le Forum tenu à Marrakech en juin dernier. De nombreuses et importantes initiatives dans ce domaine, partout dans le monde, méritent d'être échangées et partagées entre les pays, a-t-il fait savoir.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :