Libération

La planète foot en fête: Le Onze national aspire à une belle entame aux dépens de l’Iran

14/06/2018 Mohamed Bouarab

C’est parti pour la 21ème édition de la Coupe du monde FIFA dont les phases finales s’étaleront du 14 courant  jusqu’au 15 juillet prochain en Russie. 32 sélections seront de la partie animées par des ambitions diverses selon leurs standings respectifs. Pour les grosses cylindrées, une performance équivaut sinon au titre du moins à aller le plus loin possible dans le tournoi, alors que pour les sélections bien cotées, tout cap franchi serait une bonne opération.
Et parmi cette seconde catégorie, l’on peut loger le Onze national qui retrouve le Mondial après deux décades d’absence, sachant qu’il en est à sa cinquième participation après les éditions de 1970 et 1986 au Mexique, 1994 aux Etats-Unis d’Amérique et 1998 en France.
Pour cette Coupe du monde russe, l’espoir de faire bonne figure est plus que jamais de mise, et ce grâce à une génération 2018 pétrie de talent et décidée à réussir pleinement ce prestigieux rendez-vous suivi par des milliards de téléspectateurs.
Avant sa sortie inaugurale contre la sélection iranienne pour le compte du groupe B, l’équipe nationale poursuit son programme de préparation du côté de son camp d’entraînement à Voronezh. Tout le groupe travaille d’arrache-pied en vue d’être fin prêt le jour J. Face à l’Iran s’entend, match d’entrée qui revêt une importance capitale pour les deux formations, puisque le vainqueur entreverra la suite de la phase de poule dans de parfaites dispositions.
Pour le sélectionneur national, il faut gagner impérativement le match contre l’Iran. Avant d’ajouter qu’il croit dur comme fer en ses protégés qui forment un groupe homogène et solide qui ne va rien lâcher.
Même son de cloche chez les joueurs où une confiance mesurée règne, affichant, par la même, une détermination sans faille de pouvoir réussir cette Coupe du monde, ce qui devrait combler de bonheur des millions de spectateurs marocains dont des milliers devraient se rendre en Russie pour suivre les trois premiers matches de l’EN. Et le vœu de tout Marocain est de voir le Onze national poursuivre son bonhomme de chemin et de faire, pourquoi pas, aussi bien que la génération 86 qui avait atteint le tour des huitièmes de finale.
Objectif difficile à réaliser mais qui reste possible à condition d’entamer le Mondial du bon pied, une victoire sur l’Iran. Une telle entame boosterait le moral de l’équipe en vue d’aborder les matches décisifs contre le Portugal et l’Espagne avec la ferme volonté de les franchir sans dégâts.
Il y a lieu de rappeler que l’équipe nationale, invaincue depuis le 10 juin 2017, s’était qualifiée au Mondial 2018 après avoir dominé les débats du groupe C, devançant la Côte d’Ivoire, le Gabon et le Mali.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :