Libération

La cigarette électronique au cœur de la polémique

Une jeune étudiante américaine, adepte du vapotage, raconte son calvaire

10/09/2019 Chady Chaabi

Sa terrible histoire, elle a voulu la partager sur les réseaux sociaux pour sensibiliser l’opinion publique. Elle ? C’est une étudiante américaine de 18 ans. A 15 ans, elle était devenue adepte du vapotage. Trois ans après, elle s’est retrouvée alitée à l’hôpital à cause d’une grave maladie pulmonaire.  
Originaire de l’Utah, Maddie Nelson raconte dans un post Facebook, posté le 4 août dernier, le calvaire qui a été le sien et comment, selon elle, la cigarette électronique a mis sa santé en péril. Tout a commencé en juillet dernier lorsque la jeune femme s’est rendue aux urgences, se plaignant de violentes douleurs dans le bas du dos, de fatigue chronique, de fièvre et de difficultés respiratoires. Elle se doutait bien depuis qu’elle a remplacé la cigarette classique par l’électronique que quelque chose ne clochait pas. Avec le temps, elle se serait rendu compte que son état de santé se dégradait. Et malgré son hospitalisation, ce déclin s’est poursuivi « Ma température était si haute que mon cerveau ne fonctionnait plus du tout. Je croyais que j’allais rester une nuit à l’hôpital mais j’y suis restée quatre nuits. Et ce n’était que le début », a-t-elle confié à la chaîne locale Fox 13.  
De plus en plus inquiets, les médecins l’ont alors plongée dans un coma artificiel, le temps de réaliser des examens complémentaires. Des examens dont le diagnostic a révélé que les poumons de Maddie étaient gravement touchés. Elle souffrirait d'une pneumonie à éosinophiles aiguë. D’après les médecins, sa maladie serait la conséquence du vapotage intensif. Néanmoins, ils ont également avoué qu’ils n’avaient aucun moyen de le confirmer. Mais une certitude: la cigarette électronique est suspectée d'être à l'origine de plus de 200 cas de maladies pulmonaires "sévères" détectées durant l'été 2019 aux Etats-Unis. D’ailleurs, le vapotage est devenu un sujet polémique outre-Atlantique.    
Bien qu’elle soit sortie du coma depuis quelques semaines, Maddie Nelson n’est pas pour autant tirée d’affaire. Le New Post rapporte que la jeune femme a mis un point d’honneur à partager son histoire dans un long post accompagné du hashtag #stopthevape, afin, explique le journal, d’inciter ses connaissances à laisser tomber la cigarette électronique. Croisons les doigts pour que le message passe.   


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :