Libération

La cause palestinienne est au centre de l'action de la Chambre des représentants

23/07/2018 Libé

Le vice-président de la Chambre des représentants, Mohamed Ouzzine, a affirmé, samedi au Caire, que les Marocains érigent la question palestinienne au rang de cause nationale par excellence.
Intervenant au nom du Parlement marocain lors de la 28ème session extraordinaire de l'Union interparlementaire arabe, M. Ouzzine a souligné que les Marocains considèrent la question palestinienne comme une cause nationale par excellence qui requiert la mobilisation totale de l'ensemble des composantes politiques, syndicales et sociétales à tous les niveaux officiel et populaire. 
Le Maroc a toujours réaffirmé son engagement aux côtés de la Palestine selon la feuille de route tracée par SM le Roi Mohammed VI, président du comité Al Qods issu de l'Organisation de la coopération islamique, a ajouté M. Ouzzine. 
La Chambre des représentants n'a cessé de signer une présence et une interaction fructueuses sur la scène arabe et islamique, aussi bien au niveau africain que méditerranéen à chaque fois qu'elle prend la tête d'une organisation parlementaire régionale ou internationale comme l'Union interparlementaire et l'Union interparlementaire arabe dont la Chambre des représentants assurait la présidence lors du précédent mandat.
La cause palestinienne est au centre de l'action de la Chambre des représentants tant au niveau national et arabe qu'international, a-t-il indiqué, affirmant que cette cause sera toujours au centre des priorités de l'action diplomatique parlementaire de la Chambre. 
Dans ce sens, il a appelé à mener une réflexion sur les moyens de dépasser l'impasse arabe actuelle pour faire face à l'hégémonie de l'occupant israélien contre la Palestine, le peuple palestinien et ses lieux sacrés, à leur tête la ville sainte d'Al Qods, mettant l'accent sur la nécessité de trouver des moyens concrets à même de répondre aux provocations d'Israël et de ses parrains qui méprisent le droit international, le but étant une action parlementaire stratégique qui reflète réellement la colère et le mécontentement arabe et le rôle politique et historique des parlementaires. 
Cette session va se pencher sur la dernière escalade israélienne et les répercussions de la décision américaine de transférer l'ambassade US à Al Qods, ainsi que sur les moyens de faire face aux agressions continues d'Israël et à l'adoption par le Knesset d'une loi controversée sur "l'Etat-nation juif".
L'Union interparlementaire arabe s'assigne pour mission d'asseoir une coordination et une coopération entre les Parlements membres pour repousser les menaces guettant la sécurité arabe commune.
Le Maroc est représenté à cette session par Mohamed Ouzzine, vice-président de la Chambre des représentants, et Abdelkader Salama et Mbarek Sadi, respectivement vice-président et membre de la Chambre des conseillers.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :