Libération

La Poste italienne répond sèchement à Sarri

15/02/2020

La Poste italienne a vivement réagi mercredi sur Twitter à une remarque de Maurizio Sarri, l'entraîneur de la Juventus, qui avait expliqué que s'il avait voulu éviter la pression, il aurait choisi de travailler pour l'entreprise publique.
Lors d'une conférence de presse, Sarri a été interrogé sur les résultats mitigés de la Juventus actuellement et sur la pression liée à cette situation.
"Si je n'avais pas voulu être sous surveillance, j'aurais envoyé mon CV pour travailler à la Poste. Tout est normal. Nous sommes en février et en course dans toutes les compétitions, en ligne avec les objectifs fixés cette saison", a déclaré le technicien italien.
La Poste "invite M. Sarri à consacrer quelques minutes de son précieux temps à découvrir que la Poste est la plus grande entreprise du pays, choisie par des jeunes diplômés comme l'une des entreprises les plus attractives, reconnue comme l'une des 500 premières entreprises au monde pour la qualité de la vie au travail", a répliqué l'entreprise publique sur Twitter.
Le groupe rappelle également qu'il a "réalisé l'une des meilleures performances en Bourse en 2019" et qu'il "se place au troisième rang au plan mondial des entreprises italiennes pour l'image et la réputation".
"Contrairement à ce qu'avance M. Sarri, la pression existe bel et bien à la Poste, qui est responsable devant les citoyens, les entreprises et les administrations publiques. Nous l'attendons dans l'un de nos 15.000 centres pour qu'il puisse voir en personne notre travail quotidien", conclut la Poste.
La Juventus reçoit Brescia dimanche lors de la 24e journée de Serie A.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :