Libération

La Chambre des représentants réaffirme sa solidarité avec le peuple palestinien

04/12/2019 Libé

La Chambre des représentants a réitéré sa constante solidarité avec le peuple palestinien, dans sa résistance et sa lutte légitime pour le recouvrement de ses droits nationaux.
Dans un communiqué à l'occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, la première Chambre du Parlement a affirmé qu'elle se range résolument du côté de ce peuple frère dans sa résistance légitime pour recouvrer ses droits nationaux, et à leur tête l'établissement d'un Etat indépendant avec Al-Qods Acharif comme capitale.
Elle a rappelé dans ce contexte la commémoration chaque année de la Journée de la Terre marquant le souvenir des évènements de mars 1976 lorsque les Palestiniens ont consenti d'énormes sacrifices afin de libérer leurs territoires occupés.
Il s'agit là, a souligné la Chambre, d'un signal fort en direction de l'opinion publique internationale, de l'ONU et des décideurs des quatre coins du monde pour renouveler leur engagement en faveur de la juste cause palestinienne et poursuivre les efforts pour une solution équitable et durable de nature à mettre fin au conflit du Proche-Orient.
Selon le communiqué, "une telle solution devra se conformer aux résolutions de la légalité internationale et mettre un terme à l'arrogance israélienne ainsi qu'aux démarches visant la liquidation de la question palestinienne, y compris la reconnaissance inadmissible d'Al-Qods comme capitale d'Israël par l'administration américaine et ses tentatives de légitimation des politiques de colonisation".
Dans cette optique, la Chambre des représentants a hautement salué le message adressé par S.M le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, au président du Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, Cheikh Niang à l’occasion de la commémoration cette année de la Journée internationale de solidarité avec ce peuple.
Elle s’est d'autre part déclarée préoccupée par les risques qui planent sur la région et le monde en raison du piétinement du processus de paix et des mesures unilatérales prises dans les territoires palestiniens occupés.
La question palestinienne devra demeurer au premier rang des priorités de l'action parlementaire dans le monde, a estimé la Chambre qui affirme œuvrer constamment au service du Conseil national palestinien.
Il convient de rappeler que le groupe d'amitié Maroc-Palestine à la Chambre des conseillers a, lui aussi, réitéré sa solidarité avec le peuple palestinien, dans sa lutte pour l'établissement de son Etat indépendant avec comme capitale Al-Qods Acharif.
Dans un communiqué à l'occasion de la Journée mondiale de solidarité avec le peuple palestinien et dont nous avions rendu compte dans notre édition de lundi dernier, ce groupe a exhorté "le Conseil de sécurité et les organisations internationales à agir sérieusement en vue de faire cesser les massacres perpétrés par l'entité sioniste contre les Palestiniens afin qu'ils puissent recouvrer leurs droits spoliés, et à leur tête l'établissement de leur Etat indépendant avec Al-Qods Acharif comme capitale".
Il a également mis l'accent sur le droit de retour de tous les réfugiés palestiniens et la libération des détenus dans les prisons de l'occupation israélienne.
En outre, le groupe d'amitié s'est félicité du message adressé par S.M le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, au président du Comité pour l'exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, Cheikh Niang, dans lequel le Souverain insiste sur la nécessité de replacer cette question au cœur des priorités internationales, plutôt que de s'incliner devant un fait accompli qui ne sert aucune des parties.
La commémoration de la Journée de solidarité avec le peuple palestinien, a-t-il souligné, intervient au moment où Israël s'entête dans ses violations flagrantes du droit international et de toutes les conventions de l'ONU, notamment par une intense expansion des colonies et ses exactions commises contre les Palestiniens.
A l'occasion de cette Journée proclamée par l'Assemblée générale des Nations unies en 1978, le groupe d'amitié Maroc-Palestine à la Chambre des conseillers a réitéré sa position de principe en faveur du peuple palestinien désarmé dans le combat légitime qu'il mène afin de reconquérir ses droits inaliénables.
A signaler également que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message au président du Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, Cheikh Niang, à l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, célébrée le 29 novembre de chaque année.
Dans ce message, le Souverain réaffirme la solidarité du Maroc avec le peuple palestinien et rappelle avec fermeté la position constante et le soutien indéfectible du Royaume en faveur de la réalisation de ses droits justes et légitimes: l’établissement d’un Etat indépendant dans les frontières du 4 juin 1967, avec Al-Qods Oriental comme capitale.
"Des années après le piétinement du processus de paix, suite à l’arrêt des négociations entre les parties palestinienne et israélienne, et le recours illégal à des actes unilatéraux dans les territoires palestiniens occupés, nous sommes désormais en droit de savoir ce qu’il advient de la solution des deux Etats, option stratégique que la communauté internationale considère comme la voie la plus pertinente pour parvenir à une solution juste et durable du conflit", affirme le message Royal.
Nul ne peut plus ignorer le recours à des pratiques contraires aux résolutions de la légitimité internationale et aux dispositions du droit international humanitaire; elles sont observées, de manière récurrente, dans les territoires palestiniens occupés: poursuite des activités de peuplement en Cisjordanie et à Al-Qods Oriental, privation de conditions de vie décente pour les Palestiniens, incursions systématiques dans l’esplanade de la mosquée Al-Aqsa et autres actes visant tous à créer un nouveau fait accompli sur le terrain.
Dans son message, le Souverain "réitère son appel au Conseil de sécurité et à tous les membres de la communauté internationale pour qu’ils agissent avec célérité afin de préserver le statut juridique et historique des territoires palestiniens occupés, et que soit appliquée la résolution onusienne 2334/2016, qui appelle à l’arrêt de la colonisation et qualifie d’illégales les colonies de peuplement".
"En notre qualité de Président du Comité Al-Qods, nous n’avons cessé d'appeler à la préservation de l'unité d'Al Qods Al-Charif et de son inviolabilité, ainsi qu’à la sauvegarde de la dimension spirituelle de cette ville, symbole de paix", rappelle S.M le Roi.
"Nous saisissons cette opportunité pour réitérer l'appel lancé aux frères palestiniens, toutes tendances confondues, afin qu'ils s'engagent véritablement sur la voie de la réconciliation, en dépassant leurs divisions qui affaiblissent la position palestinienne tout entière et vont à l’encontre de leur projet d’établir un Etat indépendant", poursuit le message Royal.
"Nous appelons également au renforcement des institutions de l’Etat palestinien, y compris la mise en place d’un gouvernement palestinien, capable de respecter ses engagements envers la population en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
"Nous sommes tous conscients que le conflit israélo-palestinien est par excellence un conflit politique. Par conséquent, aucune approche, aussi importante soit-elle, ne peut se substituer à une solution politique globale et juste, conformément aux résolutions de la légitimité internationale et de l'initiative de paix arabe.
"En définitive, nous ne pouvons que féliciter votre honorable Comité pour ses efforts sincères et nous lui renouvelons notre soutien sans réserve afin qu’il continue à exercer ses bons offices en vue d'atteindre le noble objectif qui nous guide tous: faire prévaloir la sécurité, la paix, la stabilité et la prospérité au Moyen-Orient", conclut le message Royal.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :