Libération
L’USFP appelle le peuple marocain à plus de vigilance et de mobilisation pour contrer le complot visant notre intégrité territoriale

05/04/2018

Le Bureau politique de l’USFP a tenu, mardi 3 avril 2018, une réunion avec un seul point à l’ordre du jour consacré aux dangereux développements que connaît le dossier de l’intégrité territoriale du Maroc.
Après l’exposé présenté par le Premier secrétaire, Driss Lachguar, et suite aux concertations entre les membres du Bureau politique, celui-ci confirme ce qui suit :
1-Il enregistre avec fierté l’unanimité du peuple marocain, avec toutes ses composantes, au sujet du parachèvement de son intégrité territoriale et la poursuite de la lutte de libération en vue d’éradiquer toutes les séquelles du colonialisme dont les complots continus concernant le dossier du Sahara marocain.
Obnubilé par le seul souci de consolider un plan de démembrement et de balkanisation enlisant toute la région dans un processus de tensions et d’affrontements, l’Etat algérien, fait ainsi fi de l’histoire commune unissant les peuples maghrébins.
2-Il renouvelle au nom des composantes du Parti de l’Union socialiste des forces populaires, qui représente une continuité du mouvement de libération populaire, son adhésion  à toute approche ferme et déterminée contre les tentatives itératives  visant à changer la réalité sur le terrain dans la zone tampon qui fait partie intégrante du territoire marocain.
3-Il appelle le peuple marocain, toutes forces confondues, à plus de vigilance et de mobilisation pour contrer avec toute la fermeté requise ce complot qui vise encore une fois à instaurer un nouvel état de fait à travers l’occupation de la zone tampon par des groupes protégés par l’institution militaire algérienne à Tindouf, le dessein étant d’entraver toute solution définitive à ce conflit artificiel pour lequel notre peuple a consenti de grands sacrifices tant aux niveaux humain qu’économique en vue d’intégrer les provinces du Sud qu’occupait le colonialisme espagnol au sein de la mère patrie.
4-  Il réitère  son attachement à la position exprimée par le Maroc pour parvenir  à une solution à ce conflit dans le cadre du projet d’autonomie  en tant que proposition finale, et ce partant des principes de bon voisinage, de paix et de stabilité ainsi que de la nécessité d’avancer dans  l’édification du Maghreb, et servir ainsi les peuples de la région, leur coopération bilatérale, leur fraternité, leur unité et leurs efforts de développement.
5-Il rappelle que le rôle de la mission des Nations unies dans le Sahara marocain consiste à ne rien changer  à la situation sur le terrain  dans la zone tampon dont le Maroc a choisi de son plein gré de faire une zone démilitarisée  et dépourvue  de toute présence de nature à alimenter la tension avec les voisins, et ceci était clairement  accepté par tous lors de la signature de l’accord de cessez le feu  sous les auspices des Nations unies. La Mission a néanmoins fait montre de  laxisme  avec les groupes envoyés par l’Etat algérien et n’a pas assumé ses responsabilités pour le maintien des conditions de paix.
6- Il considère que le plan visant à coloniser des terres marocaines dans la zone tampon par des groupes commandités par l’Etat algérien, ne peut être réalisé sous aucun prétexte, et qu’il faut le contrecarrer par tous les moyens, en vue de sauvegarder l’intégrité territoriale du Maroc. Il impute à l’institution militaire algérienne les conséquences de cette escalade qui met en danger la paix et la sécurité dans la région. Il considère qu’il est temps de s’adresser directement à cette institution qui arme et finance les différentes factions des mercenaires.
7- Il informe l’opinion publique qu’il adressera des messages aux partis affiliés à l’Internationale socialiste et à l’Alliance progressiste, y compris les partis algériens, en vue de dénoncer ce complot qui met en danger la paix et la stabilité dans la région et mettre en garde contre la persistance dans sa mise en œuvre.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :