Libération

L’IPIEM hors pétrole s’inscrit en hausse pour le dernier trimestre de 2018

L’indice de la production industrielle a enregistré un accroissement de 3,6% au quatrième trimestre de l’année écoulée

15/03/2019 Alain Bouithy

L’Indice de la production des industries manufacturières (IPIEM) hors raffinage de pétrole a clos le quatrième trimestre de l’année 2018 sur une hausse, maintenant ainsi une tendance observée tout au long de l’année dernière.
C’est ce qui ressort de la dernière note d’information du Haut-commissariat au plan (HCP) relative à l'Indice de la production industrielle, énergétique et minière, faisant état d’une hausse de 3,6% de l’IPIEM hors raffinage au cours du quatrième trimestre 2018 par rapport à la même période de 2017.
L’accroissement de l’Indice de production industrielle au dernier trimestre boucle ainsi la série des hausses enregistrées au cours des trois premiers  trimestres de l’année dernière, l’IPIEM s’étant inscrit en hausse de 3,0% par rapport aux  mêmes périodes de 2017.
Comme l’a souligné le HCP, la hausse de l’IPIEM enregistrée au quatrième trimestre s’explique notamment par celle de l’indice de la production des «industries alimentaires» de 4,9%, des «industries chimiques» (3,4%), des «articles d’habillement et fourrures» (7,8%), de l’«industrie automobile» (10,8%), de « l’édition et de l’imprimerie» (12,3%), de l’ «industrie textile» (2,3%) et des «autres matériels de transport» (8,9%).
Dans sa note d’information, l’institution gouvernementale a, cependant, relevé  la baisse de l’indice de la production des «autres produits minéraux non métalliques» de 4,4%.
Elle a, en outre, noté une diminution de l’indice de la production du ciment de 6,2%,  des «produits métalliques» (10,1%), du « papier et carton » (7,4%),  des « cuirs, articles de voyage et chaussures» (27,3%), de celui des «machines et équipements» (3,5%) et de celui des «produits du travail du bois » (4,3%).
A noter que l’évolution de l’Indice de la production hors raffinage constatée au troisième trimestre 2018 avait été attribuée notamment à la hausse de l’indice de la production des «industries chimiques» (9,8%), des «articles d’habillement et fourrures» (11,9%), de l’«industrie automobile» (6,9%), des «machines et appareils électriques» (10,9%), des «produits métalliques» (7,0%), du «papier et carton» (4,8%) et des «produits de l’édition et d’imprimerie » (4,5%).
Au cours de ce même trimestre, le HCP avait également relevé une baisse de  l’indice des «industries alimentaires» de 3,0%, des «produits en caoutchouc ou en plastique» (5,9%), de «meubles, industrie diverses» (5,2%), des «produits du travail du bois» (8,2%), des «machines et équipements» (4,8%) et des « cuirs, articles de voyage et chaussures» (2,4%).
En ce qui concerne le quatrième trimestre de l’année 2018, il est apparu que l’évolution de l’indice de la production minière a enregistré une hausse de 0,4%, en raison de l’accroissement de l’indice de la production des «produits divers des industries extractives» de 0,4% et de celui des «minerais métalliques» de 1,7%. Tandis que l’indice de la production de l’énergie électrique a enregistré une hausse de 7,5% durant la même période, selon le Haut-commissariat au plan.
Ainsi, «les indices de la production de l’ensemble des secteurs sus-indiqués auront enregistré, en 2018 par rapport à 2017, une augmentation de 3,2% pour l’industrie manufacturière hors raffinage de pétrole, de 6,5% pour l’énergie électrique et de 4,3% pour les mines», a conclu l’institution gouvernementale.
Rappelons qu’au trimestre précédent, le HCP avait relevé une hausse de 2,9% de l’indice de la production minière suite à la hausse de l’indice de la production des «produits divers des industries extractives» de 3,0% et de celui des «minerais métalliques» de 1,5%. Tandis que l’indice de la production de l’énergie électrique a connu une hausse de 7,5%.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :