Libération

Jan Pneumans appelle à l'organisation de rencontres sur l’approche sécuritaire marocaine

Habib El Malki dénonce les attentats terroristes perpétrés récemment en Belgique

02/06/2018

Le président du Parlement flamand, Jan Pneumans, a qualifié d'«intéressante» l’approche marocaine en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, appelant à l'organisation en Belgique de  rencontres de communication afin de s'informer de cette expérience.
Lors d’entretiens avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, le responsable belge a souligné que les attentats terroristes qui ont visé la Belgique récemment n’ont aucun lien avec l’Islam et sont les résultats d'une pensée extrémiste, indique un communiqué de la Chambre.
Le responsable belge a, dans ce sens, mis l’accent sur le saut économique réalisé par le Maroc ces dernières années, notamment son grand intérêt porté vers les énergies renouvelables à travers l'exploitation de l'énergie solaire, saluant l'ouverture de l'économie marocaine et son intégration dans l'économie africaine.
Pour sa part, Habib El Malki a dénoncé vigoureusement les attentats terroristes perpétrés récemment en Belgique, rappelant la stratégie proactive mise en place au Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, pour lutter contre le terrorisme et l'extrémisme, en coopération avec plusieurs pays amis d'Europe pour faire face à ce fléau, note le communiqué.
A cette occasion, le président de la Chambre des représentants a passé en revue les réformes constitutionnelles, politiques et économiques profondes qu’a connues le Maroc ces dernières années et le chantier de la régionalisation avancée adoptée par le Maroc, considérant la Belgique comme «un modèle» en matière de concrétisation de la décentralisation et de déconcentration, permettant ainsi aux deux pays d’échanger les expériences et les expertises dans ce domaine.
Habib El Malki a, également, évoqué la composition et les prérogatives de l'institution législative, ainsi que les principales orientations économiques, industrielles, agricoles et de services du Royaume, soulignant que le Maroc considère la coopération Sud-Sud comme un choix stratégique, de nature à renforcer la coopération avec les pays africains, dans la perspective de bâtir un avenir commun.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :