Libération

Insolite : De la télé-réalité à la célébrité avec Queen

04/10/2019

Quand il a repris le célébrissime "Bohemian Rhapsody" en 2009 pour l'émission "American Idol", Adam Lambert était loin d'imaginer qu'un jour il allait faire mieux que rendre hommage à ses idoles de Queen: chanter avec eux.
Et pourtant, après ses débuts dans ce célèbre concours de chant américain, il a pris l'habitude de rejoindre sur scène les légendes britanniques du rock - dépourvues de chanteur depuis la mort de Freddie Mercury en 1991.
Samedi soir, à Central Park à New York, ils étaient la tête d'affiche du Festival Global Citizen, un événement visant à soutenir la lutte contre la pauvreté dans le monde.
"Je veux donner aux gens un sentiment de confiance, de fierté et de puissance, pour qu'ils sentent qu'ils n'ont pas à accepter le malheur et qu'ils ont le droit de demander plus pour eux-mêmes", a-t-il expliqué à l'AFP dans les loges qu'il partage avec le guitariste Brian May et le batteur Roger Taylor, 142 ans à eux deux.
"Je pense que beaucoup de morceaux se résument à ça: ils permettent aux gens de se sentir plus forts et plus fiers", ajoute le chanteur californien de 37 ans. Alors qu'il vient de sortir un nouvel EP (un court disque), Adam Lambert explique que travailler avec Queen lui a permis de "s'étendre" et de se faire connaître de deux générations différentes: celle qui regarde "American Idol" et celle qui a grandi avec Queen dans les années 1970-1980.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :