Libération

Incendie au quartier général de la mission internationale au Darfour : Omar el Béchir attendu en Ethiopie

21/04/2009 AFP, Reuters

Incendie au quartier général de la mission internationale au Darfour : Omar el Béchir attendu en Ethiopie
Le président soudanais Omar El-Béchir, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international de la CPI, devait se rendre hier soir à Addis Abeba, en Ethiopie, pour une réunion avec le gouvernement éthiopien, rapporte Romandie News.
Sa visite devrait durer trois jours et devrait porter sur les relations bilatérales entre les deux pays, indique-t-on de sources diplomatiques.
Depuis l’émission du mandat d’arrêt, Omar el Béchir a effectué plusieurs voyages à l’étranger.
Par ailleurs, un incendie de grande ampleur a éclaté dimanche soir au quartier général de la mission de paix ONU-Union africaine (Minuad) à El-Facher, au Darfour (ouest du Soudan), sans toutefois faire de victime, a indiqué lundi la mission.
Le feu a pris vers 22H00 locales (19H00 GMT), pour une raison encore indéterminée, dans une zone d’approvisionnement du QG de la Minuad, à une dizaine de mètres des antennes de télécommunications, a dit à l’AFP Noureddine Mezni, porte-parole de la mission.
Les pompiers ont mis plus de trois heures pour maîtriser l’incendie, le premier à survenir au QG depuis le début de la mission conjointe ONU-UA au Darfour en janvier 2008.
«Il y a eu des dégâts matériels, mais heureusement pas de décès ou de blessé», a assuré M. Mezni, ajoutant qu’une enquête avait été ouverte pour déterminer les causes de l’incendie. Un bilan des pertes matérielles est également en cours. Plusieurs centaines de civils et de militaires travaillent et vivent au QG de la Minuad situé à El-Facher, la capitale historique du Darfour.
La Minuad constitue la plus importante mission de paix au monde en terme d’effectifs déployés. Elle compte actuellement 15.500 policiers et soldats sur un total de 26.000 prévus dans son mandat.
A noter également que plus de 170 personnes ont péri au cours du week-end lors d’affrontements tribaux dans le sud du Soudan, a annoncé lundi un responsable gouvernemental.
«A 16h00, 177 corps avaient déjà été retrouvés par notre équipe», a déclaré le commissaire du comté d’Akobo, Doyak Chol. «Nous attendons à découvrir plus de 300 cadavres au total, quand tout le secteur aura été contrôlé.» Les affrontements ont opposé les tribus Lou-Nuer et Murle.
L’Etat de Jonglei, où le groupe pétrolier français Total détient une vaste concession en grande partie inexplorée, est fréquemment secoué par des batailles entre tribus pour le contrôle du bétail.