Libération
Horst Köhler rencontre les élus de la région de Laâyoune

Attachement inébranlable à l'Initiative d’autonomie

30/06/2018

Des élus et parlementaires de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra ont réitéré, jeudi à Laâyoune, lors d’une rencontre avec l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Horst Köhler, leur attachement indéfectible au plan marocain d'autonomie en tant qu’unique solution au conflit artificiel concernant nos provinces sahariennes.
«En tant que représentants légitimes de la population locale, les élus et parlementaires de la région, toutes tendances politiques confondues, réaffirment leur attachement à l’Initiative d’autonomie présentée par le Maroc pour clore définitivement le différend factice autour du Sahara marocain», a souligné, à cette occasion, le président du Conseil de la région de Laâyoune-Sakia-El Hamra, Sidi Hamdi Ouled Errachid.
Il a rappelé, dans ce sens, le soutien sans équivoque et substantiel de la communauté internationale au plan d'autonomie qualifié par le Conseil de sécurité de l’ONU de «crédible et réaliste».
Au cours de cette rencontre, à laquelle a assisté l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès des Nations unies, Omar Hilal, d’autres élus et parlementaires de la région de Laâyoune ont mis en avant la pertinence de l’initiative d’autonomie, insistant sur l’attachement de la population locale à cette solution qui offre une issue applicable et réaliste à même de régler définitivement ce différend qui n’a que trop duré.
Lors de cette rencontre, Sidi Hamdi Ouled Errachid a donné, par ailleurs, un aperçu sur le nouveau modèle de développement des provinces du sud, lancé par S.M le Roi Mohammed VI à Laâyoune, et pour lequel une enveloppe budgétaire d’environ 77 milliards dirhams a été consacrée.
Il a rappelé, à cet égard, que ce modèle de développement s’appuie sur des axes ayant trait, entres autres, aux infrastructures, à l’enseignement, à la santé, à l’enseignement supérieur, au développement des énergies renouvelables, à l’emploi et à la valorisation du patrimoine et de la culture hassanie.
Les efforts de développement de la région ont été également au centre d’une réunion tenue par M. Köhler avec le wali de la région gouverneur de la province de Laâyoune, Yahdih Bouchaab, en présence des responsables des services extérieurs.
Horst Köhler, actuellement en visite au Maroc dans le cadre d’une deuxième tournée régionale au cours de laquelle il a eu des entretiens avec le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, est arrivé jeudi matin à Laâyoune.
La tournée régionale de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU intervient après l’adoption de la résolution 2414 du 27 avril 2018, par laquelle le Conseil de sécurité des Nations unies a apporté des éclaircissements portant sur trois points essentiels.
Le premier se rapporte au statut historique et juridique à l'Est du dispositif de défense et aux agissements du Polisario. Concernant ce point, le Conseil de sécurité a confirmé le statut de la zone à l’Est du dispositif de défense, à savoir une zone tampon relevant des Accords de cessez-le-feu, où ne sauraient y avoir d’activités civiles ou militaires.
Le deuxième point définit la finalité du processus politique à savoir «parvenir à une solution politique réaliste, réalisable et durable basée sur le compromis», des termes qui s’identifient à la solution politique préconisée par le Maroc, dans le cadre de l’Initiative marocaine d’autonomie.
Le troisième point identifie clairement les acteurs en demandant expressément aux pays voisins, et donc à l’Algérie, «d’apporter une contribution importante au processus et de s’engager plus fortement pour progresser vers la solution politique».
La résolution onusienne  confirme, ainsi, le statut de l’Algérie en tant qu’acteur et partie prenante, qui doit s’impliquer de manière forte dans la recherche de la solution politique.
Côté humanitaire, cette résolution réitère sa demande à l’Algérie d’honorer ses obligations internationales à l’égard des populations des camps de Tindouf, en lui demandant à nouveau que l’enregistrement des réfugiés dans les camps de réfugiés de Tindouf soit envisagé et en soulignant qu’il convient de déployer des efforts à cet égard.
Sur le plan de la stabilité régionale, le Conseil de sécurité situe le différend sur le Sahara marocain dans son contexte régional, en reconnaissant qu’une solution politique à ce différend permettra le renforcement de la coopération entre les pays du Maghreb et contribuera à la stabilité et à la sécurité de la région sahélienne.
A signaler, par ailleurs, que le président de l’Association des présidents des régions, Mohand Laenser, a mis en exergue jeudi à Dakhla la portée du modèle de développement des provinces du Sud, invitant les autres régions du Royaume à tirer profit de ce modèle qu’il a qualifié d’exemple à suivre en matière de développement.
S’exprimant à l’ouverture du colloque thématique sur «Le développement intégré des provinces du Sud», organisé par la Chambre des conseillers sous le Haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI, il a relevé que ce modèle de développement, lancé depuis deux ans, se caractérise par la convergence des programmes et l’intégration des dimensions des droits de l’Homme et culturelle notamment immatérielle qui constituent des composantes dont ont besoin les autres régions et l’association des conseils des régions qui gagneraient à tirer profit de ce modèle pour la réalisation de la régionalisation.
Initié en partenariat et en coordination avec les trois régions du Sud du Royaume, ce colloque, qui intervient en application des recommandations du Forum parlementaire des régions et en interaction avec le contenu et le discours Royal adressé aux participants à la deuxième édition de ce Forum, le 16 novembre 2017, vise à faire le point de l’état d’avancement des projets inscrits dans la stratégie de mise en oeuvre de ce nouveau modèle de développement, deux ans après son lancement, et à évaluer les avancées réalisées vers l’atteinte des objectifs fixés pour ce modèle de développement prometteur.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :