Festival de Kelaâ des Sraghna du court métrage

Une première en format virtuel

14/10/2021

La Maison de la culture (Dar Attakafa) de Kelaâ des Sraghna organise, du 13 au 17 octobre courant, la 1ère édition du Festival de Kelaâ des Sraghna du court métrage à distance, une manifestation culturelle et artistique dédiée à la promotion culturelle de la région de Marrakech-Safi en général et de cette province en particulier.

Organisé en coordination avec le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, à travers la Direction régionale de la culture à Marrakech-Safi, ce festival vient étoffer la pléthore de manifestations culturelles et artistiques programmées dans la région, indique un communiqué des organisateurs, ajoutant que le programme de ce festival mise sur des activités visant l’encouragement des jeunes talents concernés par le septième art et la vulgarisation de la culture cinématographique auprès des jeunes et des autres catégories sociales.

Au programme de cette première édition figurent des conférences scientifiques portant sur "L’évolution de la critique cinématographique marocaine" animée par Dr. Mohamed Chouika, "La langue cinématographique" donnée par le réalisateur et acteur Mohamed Oumai, et "L’intelligence artificielle dans le domaine du cinéma", animée par Jilali Laktati.

Le festival projettera 16 courts métrages de réalisateurs issus des villes de Marrakech, Laâyoune, Settat, Ouarzazate, Agadir, Casablanca, Ait Ourir, Berchid, Khouribga, Imintanout, en plus d’une participation honorifique de Tunisie.

Cette première édition rendra hommage à l’artiste marocain Omar Azzouzi, en reconnaissance de son parcours artistique prolifique et sa participation distinguée dans plusieurs films cinématographiques et œuvres télévisées.

Les conférences, les courts métrages et les autres activités programmées seront diffusées via les plateformes officielles de Dar Attakafa de Kelaâ des Sraghna et la Direction régionale de la culture à Marrakech aux réseaux sociaux, conformément aux mesures préventives visant à enrayer la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).


Théâtre
 
La Fondation Al Mada-Villa des arts de Rabat abrite, le vendredi à 19h00, la présentation de la pièce de théâtre "68 mon amour" interprétée par le comédien Mehdi Pyro. Dans cette pièce, le dramaturge anglais Roger Lombardot relate les changements essentiels que les événements de mai 68 ont eus sur toute une génération.  Dépassant la grande histoire de la contestation sociale et politique tout en y faisant référence, il s'attache à raconter le sentiment de liberté que cette période a provoqué chez lui.
 
Cinéma
 
Le cinéma Le Colisée, l'ESAV Marrakech, l'Institut français de Marrakech, le Es Saadi Marrakech Resort et la Fondation Dar Bellarj, au cœur de la Médina de Marrakech, organisent une nouvelle édition de la Fête du cinéma de Marrakech, avec pour invitée d'honneur la grande comédienne Raouia. Cet événement qui se tiendra le vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 novembre 2021, célébrera la réouverture des salles avec un programme 100% marocain, riche en films rares ou inédits, en présence de réalisateurs, comédiens et producteurs du cinéma national.
 
Littérature
 
Le romancier My Seddik Rabbaj vient de sortir son nouveau roman "Différent" aux éditions Le Fennec. Cette œuvre singulière par son récit retrace les pensées d'un jeune héros assoiffé de liberté. "Tout quitter du jour au lendemain, meurtri, parce qu’on est différent?", s'interroge l'auteur dans son livre. Né en 1968, My Seddik Rabbaj est romancier et nouvelliste. Il vit à Marrakech où il enseigne le français. Il est l'auteur de plusieurs romans notamment "Incha’Allah" (2006), "L’école des sables" (2008) Éditions UBU (France), "Suicidaire en sursis" (2013, Éditions Afrique Orient) et "Nos parents nous blessent avant de mourir" (2018 Éditions le Fennec).


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :






LIBÉRATION
Adresse: 33, Rue Amir Abdelkader.
Casablanca 05-Maroc.
Tél.: 0522 61 94 00/04. Fax: 0522 62 09 72