Libération

Divers

11/10/2018

Enquête
Une enquête judiciaire a été ouverte suite à la publication sur Internet d'une séquence vidéo montrant un individu à bord d'une voiture proférant des insultes et des injures à l'encontre d'éléments de le police du district de sûreté de Médiouna (Casablanca) et menaçant de commettre des délits et des crimes contre les personnes et des fonctionnaires publics, indique, mardi, un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
"Pour éclairer l'opinion publique, la DGSN souligne que les membres de la brigade de la police judiciaire du district de sûreté de Médiouna, relevant de la préfecture de police de Casablanca, avaient mené la semaine dernière des recherches et des investigations sur le terrain pour interpeller le frère de l'individu qui apparaît dans la vidéo, objet d'un mandat d'arrêt au niveau national pour tentative de meurtre et plusieurs autres délits et crimes, dont détournement d'un mineur et attentat à la pudeur", précise le communiqué.
Suite à cette intervention, poursuit la DGSN, l'individu a publié la séquence vidéo comportant des insultes flagrantes à l'encontre des policiers et des menaces de commettre des crimes et délits, ce qui a amené à ouvrir une enquête judiciaire au sujet de ces accusations et des menaces proférées par l'intéressé.

Drogue
Les éléments de la police du port de Tanger-Med ont arrêté, lundi dernier, un citoyen issu des pays de l’Afrique subsaharienne résidant en Espagne en possession de 16 kg de résine de cannabis, a-t-on appris de source policière.
Un contrôle à l’aide de chiens renifleurs policiers a permis de découvrir la cargaison illicite soigneusement dissimulée dans la carrosserie d’une voiture immatriculée à l’étranger, et conduite par le suspect, précise la source.  Elle ajoute que le démontage de la partie suspecte du véhicule a permis de mettre la main sur la drogue préparée sous forme de plaquettes.  Le mis en cause a été remis à la police judiciaire de la wilaya de Tanger pour complément d’enquête sous la supervision du parquet général compétent, conclut la source.

Arrestation
Les éléments de la police judiciaire du commissariat de police de la ville de Souk Sebt Oulad Nemma ont arrêté, mardi après-midi, deux individus pour leur implication présumée dans une affaire d'enlèvement sous la menace d'une arme blanche accompagné de viol, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Selon les informations préliminaires de l'enquête, les deux individus appréhendés sont soupçonnés d'avoir intercepté une fille, avec l'aide d'une tierce personne, et de l'avoir enlevée puis violée sous la menace d'une arme blanche dans une région rurale du Douar Oulad Chetoui relevant de la commune de Oulad Nacer, précise la DGSN dans un communiqué. Les mis en cause ont été placés en garde à vue sur fond de l'enquête qui se déroule sous la supervision du parquet compétent, alors que les recherches et les investigations se poursuivent pour l’arrestation du troisième individu soupçonné d'être impliqué dans l’exécution de cet acte criminel, conclut la même source.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :