Libération

Des nominations très masculines attendues aux Oscars

14/01/2020

Les nominations aux Oscars devaient être annoncées lundi, le milieu attendant avec nervosité de savoir si femmes et minorités seront mieux représentées que dans les autres cérémonies de récompenses de la saison. Les nominations ont été avancées, de même que la cérémonie, prévue le 9 février, alors qu'elle se tenait jusqu'ici plutôt fin février, voire début mars, afin de la rapprocher des autres récompenses, notamment les Golden Globes, décernés le 5 janvier.
La plupart des lauréats des Golden Globes sont attendus dans la liste des nominations, en premier lieu "Once Upon a Time... in Hollywood", de Quentin Tarantino, et "1917" de Sam Mendes, meilleurs films dans les catégories respectives comédie et drame.
Sur la lancée de son succès commercial aux Etats-Unis et de son Golden Globe du meilleur film en langue étrangère, "Parasite" est aussi bien positionné, de même que "The Irishman", bien que boudé lors des Golden Globes. Dans la catégorie reine du meilleur film, beaucoup de regards chercheront "Les filles du Docteur March" de Greta Gerwig, la seule réalisatrice pressentie dans une liste qui peut pourtant compter jusqu'à dix longs métrages. Aucune metteuse en scène n'a ainsi été retenue parmi les dix films sélectionnés dans les deux catégories phares des Golden Globes (meilleure comédie et meilleur film dramatique). Chou blanc également aux récompenses du syndicat américain des acteurs (SAG) et de celui des réalisateurs (DAG), qui ont laissé de côté dans leur catégorie principale, outre Greta Gerwig, Lulu Wang et "L'Adieu", Olivia Wilde et "Booksmart" ou Alma Har'el, réalisatrice de "Honey Boy".
Les Bafta, récompenses du cinéma britannique, ont également été critiqués pour la faible représentation des femmes et des minorités au sein de leur sélection, annoncée le 7 janvier. Un membre de l'Académie des Oscars, interrogé par l'AFP sous couvert d'anonymat, s'attend à une annonce "très polémique" des nominations lundi, car la liste comptera "beaucoup d'hommes réalisateurs".
"Malheureusement, il n'y a que cinq noms" dans la catégorie du meilleur réalisateur "sur une année incroyablement dense", a-t-il poursuivi, mentionnant Martin Scorsese, Quentin Tarantino et Sam Mendes.
L'Académie "veut choisir les meilleurs, mais elle entend aussi être sensible aux femmes et aux minorités", estime néanmoins Chris Beachum, du site spécialisé Gold Derby.
Pour lui, Greta Gerwig pourrait réussir à se glisser dans le quintet des réalisateurs retenus, même si Todd Phillips, pour "Joker", et Noah Baumbach, pour "Marriage Story", sont à l'affût. Parmi les comédiens, Eddie Murphy ("Dolemite Is My Name"), Lupita Nyong'o ("Us"), Cynthia Erivo ("Harriet") et Awkwafina ("'L'Adieu"), meilleure actrice dans une comédie aux Golden Globes, pourraient apporter de la diversité ethnique au plateau. Aucun d'entre eux n'apparaît néanmoins en position de l'emporter. Les bookmakers voient ainsi Renee Zellweger ("Judy") et Joaquin Phoenix ("Joker"), déjà primés aux Golden Globes, favoris.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :