Libération

Des magistrats marocains en Espagne

Une délégation de haut niveau prend part à l’ouverture de l’année judiciaire espagnole

12/09/2018

Une délégation marocaine de haut niveau a pris part à la cérémonie d’ouverture de l’année judiciaire en Espagne, présidée ce lundi au siège du Tribunal suprême à Madrid par S.M le Roi Felipe VI d’Espagne.
La délégation marocaine était composée du premier président de la Cour de cassation et président-délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mostafa Fares, du procureur général du Roi près la Cour de cassation et président du ministère public, M'Hammed Abdennabaoui, ainsi que d’autres personnalités judiciaires.
La cérémonie d’ouverture de l’année judiciaire en Espagne a été également marquée par la présence de l’ambassadeur du Royaume du Maroc à Madrid, Karima Benyaich. Mostafa Fares a tenu, à cette occasion, à remercier le Tribunal suprême espagnol pour cette invitation et à féliciter les autorités judiciaires espagnoles pour le succès de cette cérémonie.
Les membres de la délégation marocaine, dont le magistrat de liaison marocain en Espagne, Adel El Bouyahyaoui, et qui ont fait partie des personnalités ayant salué le Souverain espagnol à cette occasion, ont pris part à cette cérémonie sur invitation du président du Tribunal suprême et du Conseil général du pouvoir judiciaire (CGPJ) espagnol, Carlos Lesmes Serrano.
La présence marocaine à cette cérémonie illustre la solidité et le caractère excellent de la coopération entre les Royaumes du Maroc et d’Espagne en matière judiciaire, à l’instar d’autres domaines tels que la politique, l’économie et la sécurité.
Dans le même sens, la coopération qui lie l’Espagne et le Maroc par le biais de plusieurs accords judiciaires, dont l’accord de jumelage signé en 1999 entre la Cour de cassation, le Tribunal suprême et le Conseil général du pouvoir judiciaire (CGPJ) en Espagne, a donné lieu à plusieurs activités de coopération et d’échange entre les deux parties. En marge de cette cérémonie, le procureur général du Roi près la Cour de cassation et président du ministère public, M'Hammed Abdennabaoui, a tenu une réunion de travail avec le procureur général de l’Etat en Espagne, María José Segarra Crespo.
Cette rencontre, axée sur les moyens de renforcer les relations entre les ministères publics des deux pays, a été l’occasion pour examiner la possibilité de lancer des projets de coopération future entre les deux parties.
S’exprimant lors de la cérémonie d'ouverture de l'année judiciaire espagnole, M. Lesmes Serrano a souligné l’importance de la Constitution espagnole en tant que fondement de la liberté et de la cohabitation, surtout lorsqu’on tente d’éroder la légitimité du pouvoir judiciaire à travers des actions qui dépassent de loin la liberté d’expression ou le droit à la défense. "La valeur de l’Etat de droit, avec tout ce qu’elle implique, est aussi indispensable que le principe de la démocratie. Elle n’admet ni ambiguïtés ni régressions", a-t-il affirmé.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :