Libération
Des cadres et responsables africains formés dans le domaine de la pêche maritime à Larache

Un stage régional inscrit dans le cadre de la coopération Maroc-Japon-Pays d’Afrique francophone

14/03/2018

Les activités d'un stage régional de formation dans le domaine de la pêche maritime ont été lancées, lundi à l'Institut de technologie des pêches maritimes (ITPM) à Larache, au profit de huit cadres et responsables africains, dans le cadre de la coopération tripartite Maroc-Japon-Pays d’Afrique francophone.
Organisé conjointement par le Département de la Pêche maritime et l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA), ce stage, placé sous le thème "Gestion des points de débarquement aménagés et développement d'activités connexes", est dédié aux responsables issus de huit pays africains francophones, en l'occurrence le Bénin, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, le Gabon, la Guinée, le Madagascar, la Mauritanie et le Sénégal, en vue de renforcer leurs capacités sur les aspects liés à la gestion des débarcadères sur le plan administratif et organisationnel, les concepts et les approches d'aménagement des pêcheries, la collecte et le traitement des données statistiques sur les pêches, ainsi que l'accompagnement des pêcheurs.
S'exprimant lors de la cérémonie d'ouverture, la directrice de la Formation maritime, des gens de mer et du sauvetage, Zahra Rochdi, a affirmé que ce programme de formation s'inscrit dans le cadre d'une vision globale ayant pour objectif la consolidation d'une administration de pêche maritime capable de mener à bien sa mission de développement d'un secteur d'activité vital pour le continent africain.
Pour sa part, l’ambassadeur du Japon au Maroc, Takuji Hanatani, a souligné que le Maroc se veut une destination raisonnable pour apprendre le savoir-faire pratique et professionnel dans le domaine de la pêche maritime, eu égard à son expérience avérée en la matière, notant que le Japon s'est également associé aux efforts du Maroc en faveur de la coopération Sud-Sud.
Soulignons qu’en vertu de cette coopération tripartite Maroc-Japon-Pays d’Afrique, plus de 2.000 cadres africains issus de 27 pays ont pu bénéficier des différentes sessions de formation dans plusieurs domaines d'activité, où le Maroc a accumulé une riche expérience, a-t-il fait savoir.
Pour le directeur de l'ITPM de Larache, Riadi Mustapha, ce stage, qui se poursuivra jusqu'au 30 mars courant, s'inscrit dans le cadre de la 3ème phase du "Projet de développement des capacités des ressources humaines dans le secteur de la pêche maritime dans les pays africains francophones", communément appelé "PRECAF-Pêche", et vise en particulier à consacrer la dynamique de la formation maritime au Maroc et à partager l'expérience marocaine avec les pays africains.
A noter que les formations thématiques choisies seront axées notamment sur l'expérience marocaine en matière de développement et gestion des villages de pêcheurs et des points de débarquement aménagés, d'aménagement et préservation des ressources halieutiques, de création et gestion des coopératives de pêcheurs, d'accompagnement et sensibilisation des pêcheurs, ainsi que sur le processus d'identification et de mise en oeuvre de projets économiquement rentables pour les communautés de pêcheurs.
Elles seront animées par des responsables du Département de la pêche maritime, des experts japonais, des enseignants de l'ITPM de Larache, et des professionnels du secteur.
Ce programme sera enrichi par la présentation des rapports-pays, en vue de s'imprégner des spécificités des secteurs de la pêche en Afrique et par des visites d'études et d'information, qui seront organisées dans les principaux ports de pêche de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, du Centre spécialisé en aquaculture de M'diq, de l'ITPM d'Al Hoceima, du village de pêcheurs de Cala Iris et des points de débarquement aménagés de Fnideq et de Moulay Bousselham.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :