Libération
Concours international de films courts

L’Institut français lance la 5ème édition de “Ana Maghribi (a)”

12/09/2018 A.A

Hicham Lasri, président du jury
L’Institut français du Maroc vient de lancer la 5ème édition du concours de films courts “Ana Maghribi(a)” qui se poursuit jusqu’au 3 octobre prochain. Cette nouvelle édition invite les jeunes à s’interroger sur le thème “Rencontre(s)”, la rencontre avec l’autre, l’étranger, la rencontre virtuelle, la rencontre bouleversante, la rencontre amoureuse, la rencontre avec une œuvre, la rencontre improbable, ou encore la rencontre avec soi-même, indique un communiqué de l’Institut français du Maroc.
Le concours est ouvert aux jeunes de moins de trente ans, précise la même source, notant que les participants devront réaliser dans le format de leur choix une vidéo de 90 secondes à déposer sur la plateforme www.concoursanamaghribi.org jusqu’au 3 octobre. L’idée exprimée dans le film sera le premier critère de sélection, la réalisation et la qualité technique seront prises en compte dans un second temps.
Après Latefa Ahrrare, Nabil Ayouch, Narjiss Nejjar et Nour Eddine Lakhmari, c’est au tour du réalisateur Hicham Lasri de présider le jury de cette année qui réunira des personnalités de renom, à savoir l’acteur Omar Lotfi, la productrice Loubna El Hark, le directeur général d’Orange Yves Gauthier et le directeur général du studio créatif Jawjab Youssef Ziraoui qui distingueront les vidéos les plus créatives et originales.
Trois prix du jury seront remis aux gagnants. Le public récompensera également sa vidéo préférée en votant en ligne jusqu’au 3 octobre. L’Institut français du Maroc décernera un Prix Spécial en offrant à l’un des gagnants l’occasion de participer au Festival international du film de La Rochelle via un stage CultureLab.
La cérémonie de remise des prix du concours Ana Maghribi(a) aura lieu lors du Festival du film français qui se tiendra du 11 au 14 octobre prochain. «Je trouve formidable le fait de permettre à de jeunes Marocains et Marocaines, partout où ils se trouvent dans le monde, d’exprimer véritablement ce qui les interpelle dans cette thématique de la rencontre», souligne-t-on auprès des organisateurs.  Et au-delà de ce qui les interpelle, on constate leurs différentes visions pour définir ladite thématique. Et ce dans toutes les langues et tous les dialectes qui sont les leurs : arabe, français, darija, tachlhit, tarifit, ou encore hassani.
Il est à noter que ce concours qui s’inscrit dans l’initiative “Maroc, nouvelles générations” de l’Institut du monde arabe à Paris et de la Fondation nationale des musées du Royaume du Maroc est ouvert à toute personne de moins de 30 ans, résidente ou non au Maroc. Et les films sélectionnés par le jury seront diffusés en ligne, dans le réseau des Instituts français du Maroc ainsi qu’à l’Institut du monde arabe à Paris.  


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :