Libération

Chargeurs low cost, chargeurs de tous les dangers

08/08/2019 Chady Chaabi

Dimanche au soir, à quelques kilomètres de Tifelt, le douar Aït Kessou a été le théâtre d’un terrible drame. Une petite fille a été brûlée vive par les flammes dévastatrices d’un incendie qui s’est déclaré au domicile familial. Seule sur les lieux et enfermée, déjà une anomalie en soi, elle a été prise par surprise. Paniquée, elle a tenté l’impossible en essayant de s’échapper via une fenêtre grillagée. Une tentative relayée de manière aussi massive que morbide sur les réseaux sociaux, quasiment en direct.  
Si le père accuse les éléments de la Protection civile de manque de réactivité et d’intervention tardive, sans parler des moyens dérisoires déployés pour venir à bout des flammes, un communiqué des autorités de la province de Khémisset a expliqué que l’explosion d’un chargeur de téléphone portable de mauvaise qualité fut l’élément déclencheur de l’incendie. Ce fait divers à glacer le sang met en lumière les dangers inhérents aux chargeurs génériques vendus à bas prix : trois morts à Azilal en 2017, la même année, quatre membres d'une même famille sont décédés dans leur domicile. En avril dernier, un enfant d’un an et demi a trouvé la mort à Tanger. Le point commun entre ces tragédies ? Un incendie causé par un chargeur de téléphone portable.
Le téléphone s’étant greffé à nos vies comme un ormeau s’accroche à son rocher, recharger la batterie est forcément devenu un leitmotiv de notre quotidien. Outre le réflexe que beaucoup d’entre nous ont adopté, garder son chargeur de téléphone près de son oreiller, une pratique loin d’être sans risque, certains consommateurs n’hésitent pas à acheter des chargeurs à bas prix pour économiser quelques deniers, quand bien même cela se fait au détriment de leur vie. Et pour cause, selon un vendeur d’accessoires pour téléphone :«D'une manière générale, si le câble est low cost, vous risquez d'avoir un mauvais courant qui circule dans le téléphone et crée un court-circuit».
Et d’ajouter :«Etant donné que les batteries sont faites en lithium, elles prennent feu facilement. Mieux vaut investir dans un câble que de s'imaginer faire des économies et se retrouver avec son appartement en feu », conseille-t-il. Et ce n’est pas tout.  
En réalité, quel que soit la qualité ou le prix du chargeur utilisé, il faut toujours penser à le débrancher. Tout d’abord parce qu’un chargeur branché sans pour autant être utilisé, c’est l’assurance pour l’occupant de payer quelque chose dont il ne profite pas et donc d’augmenter sa facture énergétique. Ensuite, l’énergie «aspirée» par un chargeur inutilisé, chauffe l’appareil et peut provoquer un départ de feu.
Dans la vie, il y a des gens qui font les choses, et ceux qui disent qu'ils auraient pu le faire, auraient dû le faire, ou vont sûrement le faire, si vous faites partie de la première catégorie, il serait préférable de vous faciliter la vie et éviter tout risque en achetant, d’une part, des chargeurs de bonne qualité, et d’autre part, en usant de multiprises dotées d’interrupteur. Un outil simple, sûr et économique à même de prévenir à la fois le gaspillage et les départs de feu. Mais attention, il convient également de veiller à ce que la multiprise ne soit pas surchargée, et surtout de s’assurer que les installations électriques de votre logement sont toutes en bon état.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :