Libération
CIH s’offre une croissance à trois chiffres au premier semestre

Le RNPG du groupe a cru de 136,7% pour se situer à 289,2 millions de dirhams (MDH)

10/09/2018 Alain Bouithy

Les résultats du premier semestre du Crédit immobilier et hôtelier (CIH BANK) ont été marqués par une forte hausse des indicateurs clés du groupe bancaire faisant apparaître une croissance à trois chiffres.
En effet, au terme des six premiers mois de l’année 2018, il ressort que le résultat net part du Groupe (RNPG) s’est établi à 289,2 millions de dirhams (MDH) contre 122,1 millions de dirhams (MDH), correspondant à une croissance de 136,7%.
Selon le groupe bancaire, le produit net bancaire (PNB) consolidé a progressé de 13,7% atteignant 1,1 milliard de dirhams (MMDH) sur la même période contre 984 millions de dirhams (MDH). 
Soulignons que cette évolution a été marquée par la croissance de l’activité du PNB de l’activité bancaire de +125 millions de dirhams (MDH) (+100,1 MDH CHIH, + 20,4 MDH SOFAC et +5MDH Umnia Bank) et la variation positive de la contribution de l’activité hôtelière de +15,7 millions de dirhams (MDH).
Sous l’effet combiné de la hausse du Produit net bancaire (PNB) et de la baisse du coût du risque, le résultat d’exploitation consolidé est passé de 171,3 à 319,4 millions de dirhams (MDH), ce qui correspond à une progression de 86,5% par rapport au même semestre de l’année précédente. 
Lors d’une rencontre qu’il a tenue, jeudi 6 septembre courant, le top management a également mentionné la hausse de la marge nette d’intérêt (MNI) consolidée de 6,9% à 811 millions de dirhams (MDH) contre 758,4 millions de dirhams (MDH) par rapport à la même période de l’année dernière, soulignant que le PNB de CIH Bank et de SOFAC ont évolué en social respectivement de 12,2% et de 9%.
A noter que le coût du risque consolidé s’est élevé à -111,5 MDH contre -152,2 MDH au semestre de l’année dernière, faisant apparaître un taux du coût du risque d’environ 0,37%.
Quant au total bilan combiné, son évolution fait apparaitre une progression de 8,12% par rapport au bilan FTA à 57,7 MMDH. Précisons que cette évolution s’est opérée sous l’effet combiné d’une part de la hausse du portefeuille BDT de +1MMDH et de la hausse des créances sur la clientèle de +3,1 MMDS; et d’autre part, de la croissance des ressources clientèle de + 2,4 MMDH et de la hausse de la dette subordonnée de +1 MMDH.
Sur le plan commercial, le top management a fait état de l’augmentation des dépôts et des crédits respectivement de 23,5% et 11,8% à fin juin.
Précisons que les dépôts clientèle au niveau de CIH Bank ont connu une évolution de 22,9% (contre +3,4% pour l’ensemble du secteur bancaire) à 31,8 milliards de DH. Tandis que les crédits clientèle ont augmenté de 11% à 35,8 MMDH, contre +4,5% pour le secteur bancaire.
Parmi les faits ayant aussi marqué le premier semestre, le groupe a souligné la poursuite du développement du réseau de CIH BANK qui s’est étoffé de 10 agences portant l’ensemble du réseau à 277 points de vente.
Un accroissement que l’on retrouve aussi du côté du réseau d’UMNIA dont le nombre d’agences est passé à 18 à fin juin. Commentant l’activité Umnia bank, la banque a fait état également de la libération totale du capital qui se monte à 600 MDH et de la poursuite du développement de l’activité (ressources 288 MDH et financements de 524 MDH), tandis que le PB s’est établi à +5 MDH.
Au cours du même semestre, la groupe a également procédé au lancement de la première agence mobile, de la solution de paiement mobile «Wepay» et de la nouvelle plateforme digitale de SOFAC sous la marque CREDIZ.
S’agissant de la SOFAC, outre la refonte du site institutionnel, le CIH a fait état de l’émission de bons de sociétés de financement (BSF) de 350 MDH à juin 2018 avec optimisation du coût de refinancement et de l’affacturage de la créance TVA.
Autres faits marquants : le renforcement de l’offre avec des produits gratuits pour les femmes «Sayidati» et «Sayidati pro»; la certification selon la norme ISO 9001, version 2015, des processus bancassurance, monétique, financement des entreprises et crédits immobiliers; l’émission obligataire subordonnée de 1MMDH souscrite plus de 10 fois ainsi que la mise en conformité avec la norme IFRS9 à compter du 1er janvier 2018.
 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :