Libération

C’est quoi vraiment être éco-citoyen ?

Plus de 200 actions simples à faire en moins de 10 minutes disponibles sur cacommenceparmoi.org

03/12/2019 S.D

L’âme humaine est vraiment bizarre. Elle est capable d’accepter et d’assimiler à la fois que sa maison, la Terre, se meurt à petit feu et  qu’elle en soit le principal coupable, tout en dormant paisiblement sur ses deux oreilles. L’humain est capable de se regarder le matin dans le miroir fièrement alors que plus que jamais, son destin comme celui de ses semblables s’assombrit sur terre à vitesse grand V. Alors que faire ? Se féliciter du bilan absolument catastrophique que dressent des scientifiques toujours plus nombreux ? Continuer à vivre en regardant ailleurs ? Ou bien tenter de s’extirper de ce système d’ultra-consommation dans lequel l’humanité est embourbée et échapper à un train de vie que la planète ne peut plus supporter. Ceux qui ont choisi cette voie salvatrice symbolisent l’étincelle d’un changement de la société. Ils sont plus communément appelés, les éco-citoyens. Mais concrètement qu’est-ce que c’est ?  
Sur le site « cacommenceparmoi.org », des centaines d’actions simples, ne dépassant jamais les dix minutes, sont proposées dans ce sens, pour sortir à la foi de sa zone de confort et du cercle vicieux de l’ultra consommation. Dans notre situation qui, rappelons-le, est critique, il n’y a plus de place pour le rejet de responsabilité. Chacun d’entre nous porte le sceau de la culpabilité. Par conséquent, chacun d’entre nous doit participer à inverser la tendance et pas seulement l’autre. Bref, la bonne foi est de mise. D’autant plus que d’après une étude intitulée « Faire sa part? Pouvoir et responsabilité des individus, des entreprises et de l’Etat face à l’urgence climatique », le cabinet Carbone 4 a indiqué que l’impact individuel est beaucoup moins insignifiant que ce que l’on pourrait croire. Chaque individu, par ses actions, a bel et bien le pouvoir de faire la moitié du chemin (45% pour être exact) afin d’atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris.
Concrètement, les actions cataloguées sur le site précité ne sont en réalité que le prolongement d’une philosophie de vie. Etre éco-citoyen, c’est avant tout combattre notre condition de destructeur, en se convaincant que ce n’est pas une fatalité. Une attitude qui permettra assurément de réduire notre empreinte écologique. A y regarder de plus près, ce n’est pas si affreux de réapprendre à vivre légèrement et plus en phase avec les écosystèmes. Et ce n’est pas tout. Il ne suffit pas de réduire son empreinte écologique négative, il serait tout aussi intéressant d’oser en avoir une positive. Comment ? En évitant les gâchis et en régénérant ce qui peut l’être. Sans oublier de semer la graine éco citoyenne autour de nous et auprès de notre entourage.


 

Divers
Circulation

Huit personnes ont trouvé la mort et 42 autres ont été blessées à des degrés divers suite au renversement dimanche après-midi d’un autocar au niveau de la commune Bab Marzouka dans la province de Taza, apprend-on auprès des autorités locales.
Les autorités locales et sécuritaires, ainsi que les services de la protection civile sont intervenues pour le transfert des blessés à l’hôpital provincial Ibnou Baja pour recevoir les soins nécessaires, ajoute-t-on de même source, précisant que trois victimes sont décédées après leur arrivée à l’hôpital.
Une enquête a été ouverte par les autorités sécuritaires sous la supervision du parquet compétent en vue de déterminer les circonstances de cet accident.

Arrestation

Le youtubeur dénommé "Moul Kaskita" a été arrêté suite à la publication d'une vidéo comprenant des injures à l'encontre des citoyens marocains et des propos touchant à leur dignité et à leurs institutions constitutionnelles, indique, dimanche, un communiqué du procureur du Roi près le tribunal de première instance de Settat.
"Suite à la publication d'une vidéo sur YouTube en date du 29 novembre 2019 sur une chaîne portant le nom +Moul Kaskita+ comprenant des propos injurieux à l'encontre des citoyens marocains et touchant à leur dignité et à leurs institutions constitutionnelles, l'individu concerné a été arrêté et placé en garde à vue pour les besoins de l'enquête", précise le communiqué. La même source ajoute qu'une petite quantité de drogue a été trouvée en sa possession au moment de l'interpellation. Le mis en cause sera déféré devant le parquet dès la fin de l'enquête en vue de prendre la décision juridique appropriée à son encontre, conclut le communiqué.

 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :