Libération

Bouillon de culture

11/01/2019

Ashley Judd

L'actrice Ashley Judd peut poursuivre en diffamation le producteur déchu Harvey Weinstein, qu'elle accuse d'avoir ruiné sa carrière pour avoir résisté à ses avances, mais pas pour "harcèlement sexuel", qui ne s'applique pas dans son cas, a estimé mercredi un juge fédéral de Los Angeles.
La comédienne fut l'une des premières à avoir brisé le silence sur le magnat d'Hollywood, accusé de harcèlement, d'agression sexuelle ou de viol par plus de 80 femmes, dont des stars comme Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow ou encore Léa Seydoux.
Dans une plainte déposée en avril dernier, Ashley Judd affirme que M. Weinstein a anéanti ses chances d'apparaître dans la trilogie fantastique de Peter Jackson "Le seigneur des anneaux", l'une des plus lucratives de l'histoire du cinéma, en affirmant au réalisateur et à son équipe que travailler avec la comédienne était "un cauchemar". Des affirmations que Peter Jackson a publiquement confirmées dans des interviews.

John Lasseter

L'ex-directeur artistique de Disney Animation, le réputé génial John Lasseter ("Cars", "Toy Story"), qui a quitté ses fonctions après des accusations de harcèlement sexuel, a été recruté par le groupe Skydance pour prendre la tête de ses studios d'animation.
Skydance a souligné avoir mûrement réfléchi avant de prendre cette décision qui était déjà critiquée mercredi par le mouvement "Time's Up" ("L'heure a sonné"), créé dans la foulée de l'affaire Weinstein pour venir en aide aux victimes d'agression sexuelle et de harcèlement. "John a un talent créatif et exécutif unique en son genre, dont on ne dira jamais assez à quel point il a eu un impact sur l'industrie de l'animation", déclare dans un communiqué David Ellison, directeur général de Skydance Media, qu'il a fondé en 2010. "C'est lui qui a fait entrer l'animation dans l'ère du numérique" avec Toy Story en 1995, le premier long métrage entièrement réalisé par ordinateur, relève le communiqué, qui qualifie John Lasseter de "visionnaire".


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :