Libération

Amskroude monte au créneau : Une commune contre l’abandon scolaire

21/04/2009 N.E.S

L’Association soutien de la scolarité et lutte contre l’abandon scolaire du bassin scolaire Amskroude, récemment créée et en partenariat avec la Near East Fundation NEF a organisé, samedi 11 avril, une journée d’étude sur le thème « Mobilisation continue pour garantir une scolarité pour tous », en signe de volonté collective pour lutter contre les déperditions scolaires.
Selon les chiffres avancés par l’association 100 élèves dont 49 filles des 2097 élèves (soit 4.77%) des 7 écoles et 1collège de la commune d’Amskroude n’ont pas réintégré le banc de l’école en septembre 2008. Le spectre de l’abondon scolaire concerne en premier lieu les élèves de passage du cycle fondamental au cycle collégial. L’éloignement des structures éducatives du collégial conjugué à la pauvreté des familles rurales constitue un facteur clé du phénomène. La journée d’étude de l’Association du bassin scolaire d’Amskroude se fixe comme objectif, le renforcement des principes fondamentaux de l’éducation/formation, l’amélioration de la communication entre les établissements scolaires et l’éradication progressive du phénomène de l’abandon scolaire.
Aux dires des membres de l’Association, la mobilisation pour  cette journée d’étude « dépasse nos attentes ».
En plus d’une importante représentation de la délégation du MEN d’Agadir, les autorités locales, les associations locales, la Fédération des parents d’élèves et les élèves ont dynamisé cette action éducative.
Par ailleurs, les intervenants ont tous insisté sur la valeur pédagogique de la journée et ses retombées sur la population de la commune rurale. Au cours de son intervention, le délégué du MEN de la préfecture d’Agadir Ida Outanan a salué l’initiative des membres de l’Association qui ont fait de l’abandon scolaire leur cheval de bataille, insistant sur le niveau souvent bas des apprenants au cycle fondamental, ce qui les handicape à leur passage au cycle collégial, entraînant fatalement la déperdition scolaire.
Rappelons que, selon le MEN, 126 mille élèves ont interrompu leur scolarité après la sixième année du primaire.
Des moyens matériels et pédagogiques, en partenariat avec les autorités locales, les élus, la société civile et le tissu associatif  ont été mis en place pour endiguer l’hémorragie de ce phénomène portant préjudice à l’avenir des élèves. A cette fin, l’AREF Souss-Massa-Drâa a alloué pour la saison scolaire en cours une enveloppe de 14 millions de dh avec l’objectif de réduire le taux de l’abandon scolaire à 50%.
L’initiative de la création d’une association citoyenne de par ses objectifs, témoigne du sens de partage et de solidarité sachant que tous ses membres sont en fait des acteurs de l’enseignement (directeurs, enseignants…) qui réalisent mieux la dimension de l’action et son intérêt pour des familles de la commune et l’engagement citoyen de ses initiateurs.