Libération

Africa Eco Race : L'ONU satisfaite

15/01/2020

L’organisation des Nations unies s’est déclarée satisfaite que l’étape du rallye "Africa Eco Race" reliant le Maroc et la Mauritanie ait traversé "paisiblement" la zone tampon d’El Guerguarat lundi.
"Nous sommes heureux de constater que l'Africa Eco Race a traversé El Guerguarat paisiblement aujourd'hui", a indiqué Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, lors de son point de presse à New York.
Stephane Dujarric a rappelé, à cet égard, que le chef de l’ONU avait appelé samedi à "la plus grande retenue et à désamorcer les tensions" suite aux menaces et aux gesticulations du Polisario et de ses relais visant à entraver le passage de l’Africa Eco Race à El Guerguarat.
En effet, Antonio Guterres a exigé le "maintien de la circulation civile et commerciale régulière" à El Guerguarat et a appelé à s’abstenir de toute action susceptible d’altérer le statu quo dans la zone tampon.
"Il est important de permettre le maintien de la circulation civile et commerciale régulière et de s’abstenir de toute action susceptible de modifier le statu quo de la zone tampon" d’El Guerguarat, a-t-il insisté.
Le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU a également réitéré, lundi, "l’engagement des Nations unies à aider les parties à parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable au conflit du Sahara conformément aux résolutions du Conseil de sécurité".
Il convient de rappeler que le rallye "Africa Eco Race", qui relie Monaco à Dakar en traversant le Maroc, y compris les provinces du Sud, est à sa douzième édition cette année.
Le coup d’envoi de cette édition a été donné la semaine dernière au port Tanger Med avec la participation de 688 concurrents et 266 véhicules.


Commentaires (1)
1. Samir le 15/01/2020 14:23
Normalement il fallait que le Maroc résoudre le problème une fois pour toute une fermeté et la force c''est le seul langage qu''ils connaissent les vendus et leurs maîtres comme ça dans l''avenir ils réfléchissent mille fois à leurs actes
Nouveau commentaire :