Libération

22 ambulances équipées remises à des hôpitaux et à la Protection civile

La région de Casablanca-Settat met la main à la poche pour venir en aide au secteur de la santé

29/12/2018

Un lot de 22 ambulances a été remis, mercredi au siège de la région de Casablanca-Settat, à des hôpitaux provinciaux relevant de la région, au centre hospitalier Ibn Rochd et à la Protection civile.
S'inscrivant dans le cadre de l’attention particulière qu’accorde le Conseil de la région au secteur de la santé, ce lot d’ambulances équipées a bénéficié notamment à plusieurs communes relevant des provinces de Benslimane (3 ambulances à la commune Ziayda) et Berrechid (3 ambulances aux communes Ghlimiyin, Soualem Echatia et Oulad Abbou).
Cette opération a également bénéficié au centre hospitalier universitaire (5 ambulances), à des centres hospitaliers provinciaux (8 ambulances) et à la protection civile au niveau de la région (3 ambulances).
Cette initiative s'inscrit dans le cadre de l’attention particulière qu’accorde le Conseil de la région au secteur de la santé et à la solidarité spatiale, un des principaux piliers du plan de développement de la région de Casablanca–Settat à travers le renforcement de l’offre de santé et la modernisation du parc des ambulances.
Cette action s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre des objectifs du plan de développement de la région dont le secteur de la santé et la solidarité spatiale constituent l'un de ses principaux piliers stratégiques à travers le renforcement de l’offre de santé et la modernisation du parc des ambulances, a fait savoir, à cette occasion, le président du Conseil de la région, Mustapha Bakkoury.
Elle vise également, a-t-il relevé, à renforcer l'efficacité de l'action publique et des actions participatives en permettant à la région de se doter de son propre plan de développement à travers la mise en place des fondements d'un système de santé efficace et la mise en œuvre de mécanismes à même de développer l'offre de santé et en faire un élément clé du développement spatial sous toutes ses formes.
Il a, dans ce sens, souligné que cette opération s'inscrit dans le cadre d’une approche participative, visant selon le "Plan santé 2025", à établir un système de santé harmonieux afin de fournir une offre de santé structurée, de qualité et accessible à tous, basée sur la bonne gouvernance.


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :